Aveyron : plus que deux jours pour déclarer vos revenus en ligne

  • Encore quelques heures pour la déclaration en ligne et jusqu'au 12 juin pour la déclaration papier.
    Encore quelques heures pour la déclaration en ligne et jusqu'au 12 juin pour la déclaration papier. Centre Presse / José A. Torres / Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La campagne s’achève le 4 juin pour les déclarations par Internet.Elle s’étire jusqu’au 12 juin pour ceux qui sont encore en mode papier.

Si vous ne l’avez pas encore fait, il ne vous reste plus que quelques jours pour remplir votre déclaration fiscale 2020 qui concerne les revenus 2019. Jusqu’au 4 juin pour être précis. Jusqu’au 12 juin si vous la faites encore sur papier.

Petit rappel pour les retardataires des principales choses à savoir pour cette déclaration 2020, sachant que, crise épidémiologique oblige, aucun centre des impôts n’est accessible. Pour se renseigner, il faut en passer soit par le téléphone, soit par courriel.

Déclaration automatique

C’est la grande nouveauté de cette année. Si vous avez rempli votre feuille d’impôt sur Internet l’année dernière, vous avez sans doute reçu un mail vous invitant à lire votre déclaration de revenus 2019. Si les montants affichés correspondent, vous n’avez plus rien à faire, si ce n’est à ranger le document dans votre classeur.
Si vous devez la corriger, vous passez en mode télédéclaration, et vous pouvez apporter les corrections directement via le portail du site impôts.gouv.fr et par la messagerie sécurisée.
Si la précédente déclaration a été faite sur papier, vous l’avez reçue dans votre boîte aux lettres. Là aussi, un courrier peut l’accompagner et souligner que vous êtes éligible à la déclaration automatique. Dans ce cas également, vous devez vérifier si les informations sont justes. Et si c’est le cas, vous n’avez rien de plus à faire. Cette mesure concernera en France 12 millions de foyers fiscaux.

Aide à la télédéclaration

Plusieurs leviers d’aides aux contribuables ont été actionnés depuis l’ouverture de la campagne. Ainsi le courriel : À partir de son espace personnel (lire ci-après), on peut poser une question à un agent des impôts. Mais vu le peu de temps qu’il reste, peut-être vaut-il mieux tenter le rendez-vous téléphonique.

Créez votre espace particulier

Pas d’espace particulier ? C’est le moment.
Il suffit juste d’aller sur le site impots.gouv, fr se munir de son numéro fiscal, de son numéro d’accès en ligne et de son revenu fiscal de référence (tous figurent sur votre feuille d’imposition) et vous laisser guider. Vous pouvez également utiliser la plateforme France Connect.
Dans tous les cas, cela permet d’effectuer ses démarches administratives d’une manière sécurisée.

En effet, à partir de votre espace personnel, ou de la page d’accueil du site impôts.gouv.fr (mais là, il vous faudra remplir la fiche d’identification), vous pouvez prendre un rendez-vous.

Le jour et l’heure convenus, un agent des impôts vous appellera pour faire le point avec vous. Vous pouvez également appeler le numéro national, le 0 809 401 401. C’est une prise en charge personnalisée qui sera effectuée. Enfin, e pas oublier la rubrique documentation du site, qui est le support même des agents des impôts pour vous répondre.

Prélèvement à la source : comment ça marche ?

La déclaration 2020 des revenus 2019 est la première déclaration des revenus en mode prélèvement à la source. Trois situations peuvent se présenter.
Soit, l’usager a un montant à régler, soit il n’a plus aucune somme à payer, soit il est bénéficiaire d’un remboursement. Si chaque usager recevra cet été sa situation sur l’avis d’impôt, la déclaration de revenus permet également de vérifier le détail des prélèvements de 2019, de vérifier ces informations et, le cas échéant de les modifier si elles ne sont pas exactes.
Si vous avez un surplus à payer, la situation devra être régularisée au plus tard le 15 septembre si le montant est inférieur à 300 €. S’il est supérieur à 300 €, le montant sera prélevé en quatre fois sur les quatre derniers mois de l’année.
« Mais dans la majorité des situations, c’est une restitution » précise-t-on à la direction générale des services fiscaux.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir