Aveyron : "On ne peut pas faire voyager des avions à vide "

  • On est encore bien loin des 18 allers-retours vers Paris par semaine.
    On est encore bien loin des 18 allers-retours vers Paris par semaine. Archives Centre Presse / José A. Torres / Archives Centre Presse
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Alors que l’aéroport d’Orly rouvrira ses portes vendredi 26 juin et que la compagnie Amélia met déjà en vente des billets entre Rodez et Paris, rien n’est encore officiellement établi quant au fonctionnement de l’aéroport aveyronnais. Si ce n’est du côté des charters (Manchester et Charleroi), qui seront de retour cet été, alors que les passagers de la ligne régulière se font toujours attendre.

On n’a pas les éléments. Orly n’est pas ouvert, on ne sait pas comment pourra fonctionner la compagnie Amelia (en mode "dégradé", combien de rotations) et les incidences qu’aurait leur approche sur le syndicat mixte", explique Christian Tieulié, président de la société Air 12, gestionnaire de l’aéroport aveyronnais et exploitant de la ligne. Le syndicat mixte, qui est pour sa part le propriétaire de la ligne, négociera dans les jours prochains avec Amelia sur les conditions du redémarrage de la ligne Rodez-Paris.

Et c’est l’ampleur du retour des usagers à bord des appareils (appelé plus froidement "taux de remplissage") qui sera au centre des discussions. Un taux pour l’heure " relativement faible " selon Christian Tieulié, puisque les enquêtes menées évoquent " 3, 4 ou 5 passagers qui ont réservé des vols. C’est tout doux, et on ne peut pas faire voyager des avions à vide. Ce sont le président Galliard et le syndicat mixte qui vont trancher sur cette question ", poursuit le président d’Air 12.

Sur son site internet, la compagnie Amelia propose déjà des billets Rodez-Paris, y compris pour le vendredi 26 juin à 6 h 45 (162,69 €). Toujours selon le site flyamelia.com, la cadence des rotations sera d’un départ tous les matins (sauf samedis) vers la capitale et d’un retour depuis Orly, au décollage à 16 heures, là aussi tous les jours sauf le samedi (165,90 € pour le 26 juin).

Un programme de vol bien loin des 18 rotations hebdomadaires qui prévalent en temps normal. Cette cadence est, bien entendu, soumise à d’éventuels ajustements suite aux réunions avec le syndicat mixte ou aux annonces du gouvernement.

RyanAir : Manchester et Charleroi de retour pour l’été

Concernant les vols charters à destination des aéroports de Charleroi et Manchester, "tout va reprendre normalement", affirme Christian Tieulié, qui poursuit : "Tous les petits aéroports sont impactés. Mais à partir du moment où Orly rouvrira, ça ira".

Le détail des vols à destination de ces deux villes est déjà en ligne sur le site ryanair.com

L’aéroport du sud de Paris reprendra du service le vendredi 26 juin, mais l’ampleur de ce redémarrage sera dépendante de la réouverture (ou non) des frontières françaises aux vols étrangers. Le gouvernement donnera davantage d’informations à ce sujet lundi 15 juin.

Xavier Buisson
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

342 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement rénové en centr[...]

415 €

Rodez coeur de ville, appartement de type 2 bis duplex, composé d'une cuisi[...]

74 €

RODEZ / Centre ville : grand garage avec partie cave situé 1, Bd denys Puec[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir