Les bars et restaurants ont retrouvé leurs clients

  • Au café de l’Hôtel-de-Ville, les habitués ont retrouvé leur place d’avant le confinement.
    Au café de l’Hôtel-de-Ville, les habitués ont retrouvé leur place d’avant le confinement.
  • A la Brasserie du Marché les clients ont privilégié la terrasse.
    A la Brasserie du Marché les clients ont privilégié la terrasse.
  • Les bars et restaurants ont retrouvé leurs clients
    Les bars et restaurants ont retrouvé leurs clients
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’acte 2 du déconfinement de ce mardi était attendu avec impatience par les divers professionnels de la ville.

Deux mois et demi, c’est long ! Ce mardi était pour les patrons des bars, brasseries et restaurants le "grand jour". Cela l’était aussi pour leur clientèle d’habitués. Pour les premiers, c’était une étape qui permet de redonner de la liquidité dans les tiroirs-caisses et essayer de maintenir la tête hors de l’eau. Pour les seconds, pousser la porte d’un bistrot était l’occasion d’un moment de partage avec un copain devant la tasse de café.

Mini sondage non exhaustif

Au café des Arts, bar, brasserie, tabac avenue de la Gare, s’il n’a jamais fermé pour assurer de 7 heures du matin à 20 heures les services du débit de tabac, le président des buralistes du département était particulièrement heureux de retrouver un début de fonctionnement normal. "Même s’il a fallu s’adapter à la nouvelle réglementation". Une première étape qui laisse encore de côté pour quelques jours la brasserie de midi. Même "si ce qui est perdu est perdu, j’espère forts que la clientèle locale va jouer le jeu en attendant que les Français privilégient leurs vacances dans l’hexagone. Nous en avons bien besoin pour tenter de se remettre à flots".

À la brasserie du marché, après avoir racheté son affaire début février, le confinement n’est pas tombé au meilleur moment pour Yohann Aubin. Inutile de dire que le retour de sa clientèle d’habitués lui a redonné le sourire. "Même si je suis d’un naturel optimiste. Avant la vague touristique espérée cet été, cette première journée était plutôt encourageante. Merci aux Espalionnais d’avoir répondu présent".

Sur le boulevard Joseph-Poulenc, à la Brasserie de l’Hôtel-de-Ville, Pierre-Marie Lacan avoue avoir limité la casse avec son service de plateaux-repas à emporter à midi. "Même si on est bien loin du compte".

Ici aussi les habitués ont répondu présent. De quoi redonner le moral à "Janou", d’autant qu’avec la compréhension de la mairie qu’il remercie, son extension sur le domaine public lui permet de conserver la même capacité d’accueil.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

43300 €

Terrain à bâtir dans un environnement calme et préservé à moins de 5 minute[...]

30300 €

Terrain à bâtir à ESPALION de 1585m2 avec réseaux à proximité, eau et élect[...]

350000 €

Dans le centre ville d'espalion, bel immeuble en pierre, traversant, compre[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir