Roseline Marquis a quitté ses élèves de Verlézarts

Abonnés
  • Roseline dans l’atelier de Verlézarts.
    Roseline dans l’atelier de Verlézarts.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

C’était une battante qui a, jusqu’au bout, cru en ses chances de l’emporter face à la maladie. Et c’est bien malgré elle que Roseline Marquis a abandonné ses élèves de l’association Verlézarts. C’était toujours un grand plaisir que de passer à l’atelier de peinture, de s’imprégner de cette ambiance mêlant harmonieusement travail et amitié. Sa dernière expo, elle l’avait offerte à l’automne à l’hôpital Jacques-Puel où elle était suivie, disant alors tout le dévouement et l’extrême gentillesse du personnel soignant. Son espoir, alors, par ses tableaux, était de "faire du bien aux gens, leur amener de la vie, de la lumière, du mouvement qui leur fera oublier leurs soucis".

Roseline la Parisienne a suivi une formation de peinture et dessin aux ateliers des Beaux-Arts avant de travailler chez un important graveur de la capitale. Après 5 ans d’expérience enrichissante, elle se tourne vers la décoration en île de France puis à Rodez et termine sa carrière professionnelle comme formatrice à la CCI de Rodez. Pendant toutes ces années elle n’a pas cessé de peindre. L’envie de faire partager ses connaissances la pousse à animer pendant 16 ans un atelier peinture pour Verlézarts. Elle enseigne à ses élèves les différentes techniques pour mieux leur permettre de libérer leur créativité, à leur rythme et en respectant leur personnalité. Elle aimait la peinture de groupe, ce partage d’une passion commune, tout comme elle aimait les rencontres, les contacts noués lors de ses expositions.

Inspirée par la peinture des impressionnistes, elle aime peindre les intérieurs, les ateliers d’artisans en teintes douces et chaudes mais aussi les bouquets colorés, les bords de rivières, un paysage d’Aubrac ; elle nous restitue tout ce qui nous entoure et qui la touche :

"Il faut qu’il y ait une émotion derrière car peindre c’est donner ses émotions aux autres" disait-elle.

Roseline est partie le lundi de Pentecôte mais elle laisse derrière elle une œuvre qui la racontera mieux que nous ne pourrions le faire.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Olemps

329 €

OLEMPS : Rare, venez profitez de ce 2 pièces en duplex avec une immense ter[...]

153000 €

OLEMPS : TYPE 3 de 66.36m2 dans Résidence neuve 'Les Jardins de la Fontain[...]

69000 €

En vente dans votre agence Stéphane Plaza immobilier ! A moins de 10 minut[...]

Toutes les annonces immobilières de Olemps
Réagir