Jean-Louis Peyrac nous a quittés

Abonnés
  • Jean-Louis Peyrac.
    Jean-Louis Peyrac.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Mercredi 20 mai, ont été célébrées en l’église de Cruéjouls les obsèques de Jean-Louis Peyrac, dans l’intimité familiale, en raison des mesures sanitaires actuelles liées au Pandémie.

La rapidité et la violence de sa maladie ont ébranlé tous ceux qui l’ont connu, côtoyé et apprécié. Jean-Louis était un homme de passion. Il aimait sa famille pour qui il s’inquiétait souvent : il était un époux, un père et un grand-père comblé lorsqu’il était entouré d’eux tous. Trois enfants et huit petits-enfants venus enchanter sa vie.

Il aimait son Savignac, son coin de paradis près de la Gratarelle, sa maison natale.

Il aimait son métier de commercial à la Cemac : coopérative d’élevage où il côtoyait le monde rural ayant une relation avec les agriculteurs de conseils, de confiance et même d’amitié.

Il aimait les vaches en particulier les vaches aubrac. Il profitait tous les jours du troupeau de la ferme prodiguant conseils, avis de connaisseur et critiques positives.

Il aimait la cueillette des champignons : les coins de Cantuel n’avaient pas de secrets pour lui, connaissant "toutes les moussarougnères". Il aimait son jardin où là aussi conseils et connaissances étaient précieux.

Il aimait la chasse, partageant cette passion avec ses fils, ses beaux-frères, ses neveux et ses amis. L’ouverture était toujours un grand jour, bien préparé par des plans de chasse qu’il se plaisait à élaborer. Il aimait la vie locale, ayant été conseiller municipal et président de la Société de Chasse. Il aimait la belote, en famille ou lors des concours. Il aimait la politique, conduisant souvent à de nombreuses discussions enflammées.

Il aimait les repas de famille, toujours animés par des anecdotes que lui seul savait raconter. Là aussi, il laissera un grand vide.

En dépit d’un tempérament casanier, il a eu une vie riche de rencontres, de passions. L’été dernier, il avait participé à la Caminade, randonnée découverte du village de Cruéjouls et relaté avec beaucoup de brio et d’humour l’histoire locale pimentée de ses croustillantes histoires qui ont laissé un grand souvenir aux participants.

Une figure locale, intègre et attachante s’est éteinte à Savignac en ce dimanche de mai, accompagnée jusqu’au bout par son épouse et ses enfants.

À Aline, Sandrine, Laurent et François et leurs familles, nous présentons toutes nos sincères condoléances.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Palmas D'aveyron

299 €

CRUEJOULS : maison de village rénovée comprenant au : Sous-sol : grande cav[...]

333.11 €

CRUEJOULS : Maison de caractère au c?ur du village CONVENTIONNÉE APL compre[...]

295000 €

Des racines et des pierres!. Ça y est... le moment est venu de se quitter, [...]

Toutes les annonces immobilières de Palmas D'aveyron
Réagir