Decazeville-communauté : François Marty élu président avec 20 voix sur 31

Abonnés
  • Le nouveau bureau communautaire, avec François Marty à la présidence, six vice-présidents et deux membres du bureau.
    Le nouveau bureau communautaire, avec François Marty à la présidence, six vice-présidents et deux membres du bureau. DM / DM
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le maire de Decazeville s’est largement imposé, emmenant avec lui une nouvelle équipe qui s’équilibre entre Vallée du Lot et Bassin urbain.

Unique candidat déclaré lors du conseil communautaire d’installation, François Marty, maire de Decazeville, a été élu à la présidence de Decazeville communauté.

Dans les grands espaces de la salle Yves- Roques, officiellement fermée à double tour pour respecter les consignes sanitaires tout en évitant que les manifestants anti-Solena postés dehors ne troublent les débats, l’on ne peut que regretter que les représentants de la presse locale aient, eux aussi, été écartés par cette décision discrétionnaire du président sortant.

Circulez, il n’y a rien à voir ! Rien à entendre d’ailleurs, car face aux haut-parleurs installés sur le côté de la place Cabrol, les discussions de la centaine de personnes présentes, public et manifestants, interdisaient toute compréhension utile pour relater les débats dans notre quotidien.

Fort heureusement, l’élection de François Marty, qui a répondu favorablement à la requête déposée par nos soins pour assister physiquement aux débats, a mis un terme à cette situation franchement peu glorieuse pour son prédécesseur.

Le nouveau visage du Conseil communautaire

Avec 20 voix en sa faveur et 11 votes blancs, François Marty a été élu président de Decazeville communauté (toujours en charge de l’Économie) qui compte 12 communes adhérentes et 31 élus communautaires (9 délégués pour Decazeville ; 6 pour Aubin ; 4 pour Firmi ; 2 pour Cransac-les-Thermes ; 2 pour Viviez ; 2 pour Livinhac-le-Haut ; 1 pour Flagnac ; 1 pour Saint-Santin ; 1 pour Boisse-Penchot ; 1 pour Almont-les-Junies ; 1 pour Bouillac et 1 pour Saint-Parthem).

Il succède à André Martinez qui n’était pas candidat à sa succession à la présidence de la Communauté de communes.

Les vice-présidents

Le premier vice-président est Jean-Michel Reynès, maire de Saint-Parthem (21 suffrages contre 1 nul et 9 votes blancs). Il aura en charge les Finances et l’Administration des Ressources humaines.

2e vice-président : Laurent Alexandre, maire d’Aubin, qui obtient 21 voix (10 votes blancs). Il aura en charge le Cadre de vie et l’Environnement.

3e vice-président : Michel Raffi, maire de Cransac-les-Thermes (22 voix, 1 nul, 8 blancs). Il conserve le Commerce, l’Artisanat, le Tourisme et le Thermalisme. 4e vice-président : Maurice Andrieu, conseiller municipal de Decazeville, (21 voix et 10 blancs), chargé de l’Urbanisme et de l’Habitat.

5e vice-président : Francis Cayron, maire de Boisse-Penchot, (18 voix, 1 nul, 12 blancs), aura en charge la Culture.

6e vice-président : Michèle Couderc, maire de Saint-Santin, (23 voix, 2 nuls et 6 blancs), qui conserve la charge de l’Action sociale, du Transport et de la Mobilité. Ont également été élus membres du bureau : Bruno Cavaignac, maire d’Almont-les-Junies et Gilles Pons, maire de Bouillac.

Martinez amer, Marty fédérateur

Dans son allocution de fin de règne, André Martinez a salué ses collaborateurs, avant de souhaiter "que ce mandat se termine mieux".

Selon ce dernier, "la transparence des débats qui caractérisait notre assemblée a fait long feu, face au refus cinglant de mon successeur qui a refusé toute discussion, je ne peux que critiquer ces méthodes lâches et peu loyales".

Après un dernier baroud d’honneur adressé à François Marty, " je ne voterai pas pour toi", André Martinez a regretté des alliances, "certains ont opéré un virage à 180°, l’équilibre communautaire s’en trouvera fragilisé". Fraîchement élu président de Decazeville communauté, François Marty a joué, pour sa part, la carte du rassemblement dans son discours : "la démocratie s’est imposée. Rapidement et avec l’adhésion de tous, je mettrai en place un groupe où chaque commune pourra apporter sa contribution afin d’engager une dynamique collective où les venins et autres égoïsmes communaux voués à l’échec n’auront plus leur place", a conclu François Marty.

DM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

17000 €

A VENDRE DECAZEVILLE-500 m centre-ville,Terrain à bâtir exposé Sud-Ouest av[...]

108500 €

Decazeville : Ensemble de deux immeubles à rénover comprenant : - Au rez-de[...]

76750 €

A découvrir petite maison de ville mitoyenne type 4 de 90 m2 habitables com[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir