Une page se tourne dans le Bassin et la Vallée du Lot

  • Des membres d’Adeba s’étaient regroupés devant les portes restées closes !
    Des membres d’Adeba s’étaient regroupés devant les portes restées closes !
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le vent de dégagisme a soufflé fort pour balayer André Martinez qui a certainement payé cash une gouvernance de l’exécutif sans partage lors du précédent mandat. Il sort par la petite porte. Rien, pas la moindre miette, aucune présence dans les commissions, le bureau ou les délégations au sein d’organismes extérieurs.

Les hommes forts de l’ancienne équipe communautaire qu’étaient Jean-Pierre Ladrech (Cadre de vie et Environnement), Jean-Louis Denoit (Urbanisme et Habitat) et Roland Joffre (Culture), tous trois vice- présidents sous l’ère Martinez se retrouvent relégués au rang de simples conseillers communautaires. Quant à la Vallée du Lot, qui était peu représentée (Roland Joffre et Michèle Couderc) depuis la fusion des deux communautés (CCDA et Vallée du Lot) lors du dernier mandat, dans la nouvelle physionomie, elle en recense cinq : trois vice-présidents (Reynes aux Finances, Cayron à la Culture, Couderc au Transport Social) plus deux membres du bureau (Cavaignac et Pons).

La double ouverture

Autre signe évident d’ouverture de François Marty : la vice-présidence (Cadre de vie et Environnement) allouée à Laurent Alexandre, le maire d’Aubin. Dans sa campagne pour les municipales de mars dernier, ce dernier n’avait pas caché son hostilité au projet Solena de traitement et de stockage des ordures ménagères.

Laurent Alexandre hérite d’un poste clé (certainement lié au vote de son équipe en faveur de François Marty) pour s’y opposer. Mais, à bien y regarder, les votes des délibérations du Conseil communautaire, où François Marty dispose d’un matelas d’une vingtaine de voix, alors que la majorité requise se situe à seize, pourrait annihiler toute volonté de changement dans ce dossier environnemental sensible adopté à la quasi-unanimité (hormis Boisse-Penchot) voici quelques mois à la Communauté de communes.

Laurent Alexandre, avec sa nomination comme représentant de Decazeville Communauté au Sydom (syndicat départemental des ordures ménagères) pourra par ailleurs faire valoir ses arguments au sein de l’organisme.

Urbanisme : Marty reprend la main

En retrouvant la présidence de la Communauté des communes, Decazeville peut ainsi reprendre la main sur les dossiers chauds en désaccord notables avec André Martinez (devenir de la Tour Cabrol, zone du Centre…).

Des points clés qui relèvent désormais de la vice-présidence de Maurice Andrieu, conseiller municipal de Decazeville et homme de confiance de François Marty.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

53000 €

Sur la commune de DECAZEVILLE, une charmante maison mitoyenne de +/- 79m2. [...]

83750 €

Decazeville : Venez découvrir cette maison de type 3 fonctionnelle comprena[...]

79000 €

Dans une Résidence neuve au coeur de DECAZEVILLE, appartement T2 de 44 m² a[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir