Les objets traditionnels et l’épopée du scaphandre

Abonnés
  • Les objets traditionnels et l’épopée du scaphandre
    Les objets traditionnels et l’épopée du scaphandre
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le Musée Vaylet est l’un des fleurons du patrimoine de la cité. Il attire des très nombreux visiteurs.

Construite à partir du XVe siècle, l’église Saint Jean-Baptiste abrite le Musée Vaylet consacré aux arts et traditions d’autrefois en Rouergue et également le musée du scaphandre.

Utilisé comme mairie, le bâtiment construit à partir du XVe siècle, a été transformé en musée en 1974. Ce musée des Arts et Traditions populaires présente dans un cadre gothique exceptionnel, les collections réunies par Joseph Vaylet, majoral du félibrige, puis, par les membres de l’association qui porte son nom. Joseph Vaylet y a consacré sa vie et a amassé quantité d’objets venus de nos anciens qu’il a conservés et répertoriés.

Tout d’abord dans sa maison familiale, puis à partir de 1963 au Vieux-Palais, et enfin en l’ancienne église Saint Jean-Baptiste. On y trouve notamment un intérieur traditionnel rouergat du XIXe siècle avec le Cantou et son ensemble mobilier, des objets de l’enfance et de la vie quotidienne d’autrefois, une riche collection de bénitiers de chevet, des objets de l’enfance, du quotidien ou d’autres plus insolites encore.

Musée du scaphandre

L’histoire commence en 1860, lorsque l’Espalionnais Benoît Rouquayrol met au point un dispositif permettant aux sauveteurs de respirer dans les galeries des mines. Avec son ami Auguste Denayrouze, ils réalisent un appareil plongeur autonome, présenté en 1864, qui assure au plongeur une autonomie de 30 minutes. Viendra le projet "2000, l’odyssée du scaphandre", qui portera sur le film de Jean-Michel Cousteau tourné en partie à Espalion, suivi d’une exposition et de la mise en place de la statue du scaphandre et de diverses manifestations.

Le musée du scaphandre voit le jour en 1980, pour rendre hommage aux inventions pionnières, dans le domaine subaquatique de Benoît Rouquayrol, Auguste et Louis Denayrouze. Avec l’apport de Muriel Peissik, de donateurs et de bénévoles, il devient le premier musée d’Europe consacré au scaphandre. Il reçoit des spécialistes et amateurs de plongée des cinq continents, et fait revivre à des milliers de visiteurs l’aventure extraordinaire de l’exploration sous-marine.

Il rassemble actuellement près de 400 pièces notamment le premier scaphandre autonome, les scaphandres pieds lourds… et des documents qui retracent l’épopée des Espalionnais et de leurs inventions, et l’histoire des scaphandriers des origines à nos jours.

Une conférence dans un intérieur traditionnel rouergat, au musée Vaylet.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

280 €

Agréable studio rénové, situé en centre ville, place du marché, très lumine[...]

350 €

A Louer T2 situé Boulevard de Guizard à Espalion. Ce bien de 45 m2 comprend[...]

120000 €

Vous serez séduit par sa magnifique vue !! Appartement de type 3 en duplex [...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir