Le personnel hospitalier demande des actes concrets

Abonnés
  • Deux cent vingt personnes ont participé à ce rassemblement. Après la prise de parole de Sandrine Cazelles et d’Alex Dubois, applaudissements pour les soignants.
    Deux cent vingt personnes ont participé à ce rassemblement. Après la prise de parole de Sandrine Cazelles et d’Alex Dubois, applaudissements pour les soignants.
  • Le personnel hospitalier demande des actes concrets
    Le personnel hospitalier demande des actes concrets
  • Le personnel hospitalier demande des actes concrets
    Le personnel hospitalier demande des actes concrets
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Dans le cadre d’une journée nationale, un rassemblement était organisé hier après-midi devant la Chartreuse. L’intersyndicale CGT-FO a rappelé ses revendications.

Des moyens pour les hôpitaux et une reconnaissance sur le bulletin de salaire des personnels : c’est le sens de la journée d’action organisée hier à l’appel des syndicats hospitaliers. Un mouvement qui s’inscrivait dans l’après Covid, période où les acteurs de la santé ont été en première ligne et reconnus comme des "braves envoyés à la guerre" par la population, qui les applaudissait tous les soirs.

"Ces remerciements ne peuvent se solder par la remise d’une médaille par ce gouvernement ou de primes à géométrie variable. Aujourd’hui, c’est un autre soutien qui est nécessaire", ont lancé, Sandrine Cazelles et Alex Dubois, secrétaires, respectivement des syndicats CGT et Force Ouvrière de l’hôpital la Chartreuse, lors du rassemblement organisé hier en début d’après midi devant l’établissement.

Deux cent vingt personnes, parmi lesquelles le maire Jean-Sébastien Orcibal et la conseillère départementale Stéphanie Bayol, avaient répondu à l’appel de l’intersyndicale. "Il est temps d’en finir avec les discours compatissants, mais sans lendemain, et de passer aux actes", ont appuyé les syndicalistes, craignant que le "Ségur de la santé" ne soit " une imposture". Et de rappeler les revendications de la profession. Elles portent notamment sur un véritable plan emploi-formation, une réelle attractivité de la fonction publique hospitalière, la titularisation et la résorption des emplois précaires, l’amélioration des conditions de travail, des augmentations salariales, l’abrogation des journées de carence, la défense et le maintien des avantages acquis, la reconnaissance de la pénibilité des métiers de la santé. Plus largement les syndicats demandent l’arrêt des fermetures de services et d’établissements et une gouvernance des hôpitaux plus ouverte aux professionnels, aux personnels et aux usagers. Soit un système de santé répondant aux besoins de la population sur tout le territoire.

Une revendication encore plus pertinente avec l’épisode du Covid-19.

Dans le cadre d’une journée nationale, un rassemblement était organisé hier après-midi devant la Chartreuse. L’intersyndicale CGT-FO a rappelé ses revendications.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

620 €

Résidence neuve sécurisée "Le Clos Des Consuls", appartement T1bis de 32 m2[...]

130000 €

Dans résidence sécurisée avec ascenseur, agréable appartement de type 3 dup[...]

85000 €

Situé en rez de chaussée, appartement T3/4 de belle rénovation offrant en p[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir