Comme les autres salles en France, le Vox rouvre lundi

  • Sébastien Tacquet dirige le Vox de Villefranche depuis début 2020.
    Sébastien Tacquet dirige le Vox de Villefranche depuis début 2020.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Les salles de cinéma rouvrent enfin le 22 juin et avec elles, le Vox, boulevard De-Gaulle.

Cinq mois jour pour jour après avoir racheté le Vox à la famille Chiappini, Sébastien Tacquet s’apprête, pour la seconde fois, à rouvrir ce cinéma après un scénario que ni lui ni personne ne pouvait prévoir. Après nous avoir promis une année 100 % cinéma, ce professionnel, qui dirige sept salles avec sa société CinéAzur, a subi comme tous les autres acteurs du monde culturel la crise sanitaire que nous sommes toujours en train de vivre et, sur injonction de l’État, avait dû fermer le Vox à l’instar de les autres salles obscures en France, le 14 mars dernier à minuit. La culture fut l’une des premières victimes du Covid-19 et elle sera certainement l’une des dernières à s’en relever.

Une réouverture à perte

Car même si ce lundi 22 juin les salles de cinéma ont l’autorisation de rouvrir leurs portes et leurs écrans, elles doivent se soumettre à des conditions sanitaires drastiques qui vont sans doute continuer de mettre à mal leur économie. Le Vox n’en est pas exempt, outre le gel hydroalcoolique à l’entrée et le marquage au sol pour faire respecter le mètre de distanciation sociale, c’est la réduction des sièges qui va altérer la capacité des salles de moitié qui sera vertigineuse. Une personne qui s’assoit dans une salle de cinéma devra être entourée de sièges vides, à côté d’elle bien sûr mais aussi devant et derrière.

Exception faite pour les personnes venant en famille et les couples. Bref, c’est un curieux, mais nécessaire, damier qui va se dessiner dorénavant dans le parterre des salles obscures.

Autre obstacle, les distributeurs de films ont décalé les grandes sorties alors "il va être difficile de faire revenir le public car on va leur proposer dans un premier temps une offre de films assez confidentiels", explique Sébastien Tacquet.

Tout ça parce que l’épidémie est encore très présente aux États-Unis et que de nombreux distributeurs sont concentrés au pays de l’Oncle Sam. La sortie de certains films américains est même décalée à l’été 2021. Si la situation est difficile, Sébastien Tacquet reste optimiste : "Même si je rouvre à perte, je suis très content que le Vox accueille à nouveau des spectateurs à partir du 22 juin, comme la majorité des salles en France, car c’est important qu’ils retrouvent le chemin des salles de cinéma. Il faut remettre la machine en marche".

Sébastien Tacquet était d’ailleurs la semaine dernière à Villefranche-de-Rouergue pour vérifier que tout fonctionnait bien en vue de la réouverture.

Le Vox, comme tous les autres cinémas en France, va bénéficier d’une grande campagne médiatique mais Sébastien Tacquet n’a pas attendu ça pour maintenir le lien avec les cinéphiles villefranchois au travers de la page Facebook du cinéma qui a permis d’offrir des places de ciné via un sympathique concours.

"On a conscience que ça va être difficile de retrouver les spectateurs mais c’est important de recréer les bonnes habitudes car l’été est une période faste de fréquentation. Si après quinze jours ou trois semaines on retrouve une bonne fréquentation, le pari sera gagné", estime le professionnel. D’autant plus qu’au cœur de l’été et à l’automne s’annoncent des blockbusters comme notamment Mulan, en août, le remake de Disney. La sortie du dernier James Bond, avec Daniel Craid, Mourir peut attendre, est prévue, elle, le 11 novembre, alors que la chanson de Billie Eilish, No time to die, censé l’accompagner l’a largement devancé. L’impatience des fans s’en trouve aiguisée. À venir aussi en novembre le très attendu Kaamelott.

Si les exploitants de salles de cinéma, tel Sébastien Tacquet, ont pu bénéficier comme tous les autres entrepreneurs de mesures d’aide avec le chômage partiel, ils attendent maintenant que leurs loyers soient purement et simplement annulés. "On attend les dispositifs gouvernementaux et les décrets d’application car je me mets aussi à la place des bailleurs à qui il faudra proposer des solutions", indique Sébastien Tacquet qui a racheté le Vox mais n’en demeure pas moins locataire de Didier Chiappini.

C’est une situation totalement inédite que vit le cinéma depuis qu’il existe. "Même en période troublée, comme lors des confits mondiaux, il a toujours fonctionné", rappelle Sébastien Tacquet qui promet de multiplier les séances pour rattraper le temps perdu. Rendez-vous le 22 juin à 20 h 30 avec De Gaulle au Vox, 16, boulevard De-Gaulle.

Les salles de cinéma rouvrent enfin le 22 juin et avec elles, le Vox, boulevard de Gaulle.

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

602 €

Proximité centre ville, beau T4 , 99.50 m² 1° étage. Cuisine ouverte sur pi[...]

149400 €

VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE - APPARTEMENT DE STANDING 126M² AVEC TERRASSE + LO[...]

200000 €

A 8 kms de Villefranche, dans un hameau résidentiel, cet ensemble immobilie[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir