Musique : ceux qui sont sortis pendant le confinement, en Aveyron

  • Les musiciens sont des rebelles, ils sortent leurs CD même confinés.
    Les musiciens sont des rebelles, ils sortent leurs CD même confinés. Repro CP / M. l'O. / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

On ne parle pas bien sûr de personnes, mais d’albums d’artistes ou de groupes dont la sortie était prévue entre la mi-mars et la mi-mai. Le coronavirus a créé un beau pataquès...

Chroniquer un nouvel album dont la sortie dans les bacs était prévue après la mi-mars, c’était devenu pour les spécialistes un véritable casse-tête chinois : avec la crise du coronavirus, le long fleuve tranquille et mélodique des nouvelles sorties musicales a tari subitement. Vraiment. Mais que faire ? Chacun confiné chez soi, tout paralysé, comment amener un CD tout nouveau tout beau jusqu’au bac du disquaire, de toute manière fermé pour raisons sanitaires ?

Devant le Covid-19, bon nombre de boîtes de production ou de distribution ont préféré ajourner la parution d’un album, et la repousser à une date ultérieure. Mais certains courageux, une poignée, ont résisté tout de même et sorti quelque chose de physique, avec un boîtier et une galette dedans... Un peu pour rien c’est vrai.

Mais la crise provoquée par le Covid-19 n’a pourtant pas provoqué un grand silence blanc (ou noir ou autre) autour de nos oreilles. Ceci grâce au numérique. Et du coup, la plupart des cas, la sortie d’un album s’est dédoublée. Une première sortie digitale, via le net et les plateformes de téléchargement, et une deuxième, physique qui aura été reportée après le déconfinement, de la fin mai jusqu’à la fin novembre pour certains.

Deux sorties "aveyronnaises"

Apparemment, chez les deux "fabriquants" principaux de CD en Aveyron, Sirventès et Ulysse Prod, on est passé entre les gouttes. Même si peut-être on a repoussé de quelques jours la date de sortie initialement prévue, ne serait-ce que digitale. Chez la boîte de musiques occitanes actuelles Sirventès, sise à Sévérac-le-Château, la sortie de l’album "Pantaï" du groupe psychédélo-world occitan Djé Baleti a été effective de manière digitale le 22 mai... mais sa sortie physique, elle n’interviendra que le 16 octobre. Du côté d’Ulysse Production, maison d’artistes basée entre Figeac et le Krill d’Onet-le-Château, la sortie de leur nouvel EP six titres "Le match" s’est déroulée juste après le déconfinement, le 15 mai, mais le groupe a sorti des titres de ce mini-album sous forme de clips durant le temps où nous ne pouvions pas sortir le nez dehors sans prendre des prunes. Des sorties quand on ne pouvait pas, c’est le côté rebelle du KKC, l’autre étant un swing imparable.

 

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir