On inventorie les zones humides sur le Riou Mort

Abonnés
  • Vérifier et répertorier les zones humides du bassin du Riou Mort.
    Vérifier et répertorier les zones humides du bassin du Riou Mort.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

La 1e phase de cette opération est achevée. À présent, on investigue sur le terrain, in situ.

Le Syndicat mixte du bassin Célé – Lot médian porte la compétence Gemapi (GEstion des Milieux Aquatiques et Préventions des Inondations) pour le compte de ses communautés de communes et d’agglomération membres sur le bassin Célé – Lot médian. Sur le territoire du Lot médian, un plan de gestion des milieux aquatiques et alluviaux va être élaboré pour la période 2021-2026.

Ce document a pour objectifs d’améliorer l’état et la qualité des milieux aquatiques, et de préserver, voire restaurer, des zones humides. Or, la connaissance des zones humides de ce territoire n’est encore que partielle et nécessite des inventaires précis.

L’Adasea. d’Oc, animatrice de la Cellule d’Assistance Technique Zones Humides de l’Aveyron, engage dès cette année un inventaire et une caractérisation des zones humides sur le bassin du Riou Mort, afin de préciser le nombre et la surface de zones humides présentes sur ce territoire. Au vu de l’épidémie de Covid-19, les inventaires de terrain ont été jusqu’à maintenant suspendus. Une vérification de terrain est cependant nécessaire pour confirmer et caractériser chaque zone humide pré-identifiée (fonctionnement hydrologique et patrimonial, inventaires faune, flore, habitats…).

La période idéale d’inventaire pour ce type de milieu se situe entre avril et août. Aussi, afin d’éviter leur report d’une année, un agent de l’Adasea. d’Oc devrait intervenir ces jours-ci pour réaliser les vérifications de terrain sur le territoire.

Méthodologie

La prise en compte de l’épidémie reste malgré tout essentielle, l’agent respectera scrupuleusement les gestes barrières et les directives transmises par le ministère de la Transition Écologique et Solidaire concernant les "interventions extérieures à but naturalistes".

Objectifs des inventaires : améliorer la connaissance du fonctionnement du bassin-versant pour une meilleure gestion globale et la valorisation de ses richesses ; proposer, sur la base du volontariat, des mesures de gestion ou de restauration adaptées, en mobilisant les mesures d’accompagnement possibles ; intégrer les données (non exhaustives) dans les documents d’urbanisme. En voici la méthodologie.

Phase 1 : identification des zones humides potentielles par photo-interprétation (bureau). Phase 2 : vérification des zones humides potentielles (terrain), si la zone est effectivement humide (critère sol et/ou végétation spécifique), on parle alors de zone humide élémentaire.

Les prospections de terrain doivent être réalisées idéalement entre mi-avril et août. Phase 3 : digitalisation (informatique – bureau).

Les bases de données informatiques sont mises à disposition des collectivités sur simple demande.

Sur le bassin du Riou Mort, la phase 1 est actuellement terminée.

La phase 2 débutera incessamment sur les territoires des communautés de communes de Decazeville Communauté, du Pays Rignacois et de Conques – Marcillac et plus particulièrement sur les communes d’Auzits, Bournazel, Escandolières, Firmi, Noailhac et Saint-Christophe Vallon.

Infos : 05 65 73 76 80 (Adessa), 05 65 11 47 65 (Syndicat mixte du bassin Célé-Lot).

GDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

90000 €

Rue Clemenceau 12300 DECAZEVILLE!!!. FORMIDABLE potentiel pour cet IMMEUBLE[...]

318000 €

SECTEUR DECAZEVILLE - Local Commercial 380 m² et entrepôt 200 m² sur un ter[...]

106000 €

A VENDRE- Immeuble à usage locatif comprenant local commercial en rez-de- c[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir