Serge Julien : "L’écologie n’est pas l’apanage d’une liste ou d’un parti"

  • "L’écologie n’est pas l’apanage d’une liste ou d’un parti"
    "L’écologie n’est pas l’apanage d’une liste ou d’un parti"
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Pour conclure sa campagne de l’entre-deux tours, Serge Julien avait décidé de donner rendez-vous sur le terrain de la "trouée verte", rue Béteille. "Vous avez ici l’exemple de ce qui n’a pas été fait lors du dernier mandat… Cet espace n’est autre qu’un champ à l’abandon. Cela prouve les manques écologiques du maire sortant", a-t-il dénoncé. Avant de rappeler que son programme prévoyait au plus vite une rénovation de cet espace en aire familiale ainsi que de tous les squares de la ville. "On ne va pas planter 1 000 arbres, ni même réaliser une forêt urbaine comme le maire sortant. Ces projets ne veulent rien dire. L’important, c’est d’avoir une véritable politique environnementale et surtout d’assurer le service après-vente de l’existant, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui avec de nombreux espaces verts laissés à l’abandon", a-t-il encore indiqué avant de souligner que l’écologie n’était "l’apanage d’une liste ou d’un parti".

"Ne pas faire confiance à des candidats qui se cachent"

Et d’égratigner au passage ses concurrents de la liste Rodez Citoyen, soutenus par Europe Ecologie-Les Verts "mais également par la France Insoumise", tient à préciser Serge Julien. "On ne peut pas faire confiance à des candidats qui se cachent comme cela. La France Insoumise et Rodez Citoyen, c’est exactement pareil que La République En Marche et Christian Teyssèdre !"

Le représentant de la droite ruthénoise a ensuite rappelé que si son programme était axé sur la sécurité et la propreté, l’écologie y avait une part belle de "façon transversale, pas avec dix ou quinze propositions esseulées".

Et d’indiquer qu’outre la rénovation des squares, il avait pour projet de rénover le bâti existant en offrant un diagnostic thermique aux propriétaires, de végétaliser toutes les nouvelles constructions de la ville, la place Foch "et son immense escalier en béton", le quartier du Faubourg… Et de revoir les circulations en centre-ville : "Il n’y a qu’à regarder la rue Béteille cinq minutes pour s’apercevoir qu’il y a beaucoup de choses à repenser !", a-t-il conclu.

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

335 €

TYPE 1 LUMINEUX DANS RÉSIDENCE DE STANDING A PROXIMITÉ DE LA CATHÉDRALE AVE[...]

500 €

L'APPARTEMENT SE COMPOSE D'UN HALL D'ENTREE AVEC PLACARD DE RANGEMENT, D'UN[...]

753 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Hall d'entrée avec placard, [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir