Cyclisme : l'Aveyronnais Alexandre Geniez met le cap sur la Vuelta

  • Alexandre Geniez, chez lui hier, à Onet-le-Château.
    Alexandre Geniez, chez lui hier, à Onet-le-Château. / Aurélien Parayre
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Le coureur de chez AG2R ne disputera pas le Tour de France. Mais, alors qu’il est en fin de contrat, sa saison post-confinement est tournée vers un objectif : le Tour d’Espagne.

Il est en pleine préparation dans son Aveyron natal. Pour repartir au mieux dans une drôle de deuxième partie de saison qui ne passera, pour lui, finalement pas par les routes de la Grande Boucle et notamment celles du sud Aveyron. Mi-juin, son équipe AG2R-La Mondiale ayant fait connaître les douze coureurs présélectionnés pour le prochain Tour de France dont le départ sera donné fin août ; et l’Aveyronnais de 32 ans n’en fait pas partie.

« C’est logique »

« C’est logique, répond-il sans ambages. J’ai connu un tout début de saison compliqué (marqué par plusieurs abandons pour cause de mauvaises sensations qu’il traînait depuis 2019, NDLR). Je n’étais pas au niveau que j’espérais. Et vu le contexte, il ne restait plus de course pour montrer un autre visage avant le grand départ. » Pas de troisième Tour de France donc, après 2013 et 2015 (à chaque fois sous le maillot de la FDJ) pour celui qui habite désormais à Onet-le-Château. Mais tout de même un 14e Grand Tour en carrière dans le viseur ! En effet, l’heureux papa de Tessa et Pablo, né il y a un peu plus de deux mois, devrait participer à la prochaine Vuelta. Un Tour d’Espagne qui doit se courir, très majoritairement dans le nord de la péninsule après une modification de parcours due au covid-19, du 20 octobre au 8 novembre. « J’en suis très heureux », commente le grimpeur qui ne cache pas son appétence pour cette épreuve qu’il a disputée à six reprises depuis ses débuts chez les professionnels en 2010 et dans laquelle il a remporté trois étapes en 2013, 2016 et 2018. Avant ça, place à l’entraînement donc et notamment à un stage en altitude, dans les Alpes mi-juillet.

Reprise programmée à la Route d’Occitanie

Puis viendra le temps du retour à la compétition. Avec comme premier rendez-vous la Route d’Occitanie, du 1er au 4 août, dont le départ sera donné de Saint-Affrique, et pour laquelle un plateau hors norme est annoncé compte tenu du fait que ce sera très vraisemblablement la première épreuve de ce niveau après la pause forcée engendrée par le coronavirus. Au programme de l’Aveyronnais ensuite, le Tour du Limousin (18 au 21 août), celui du Poitou (27 au 30 août), ou encore l’épreuve en ligne du championnat de France.

En contact avec des équipes françaises

L’avenir du coureur rouergat ne se joue également pas seulement sur les routes. Arrivé chez AG2R en 2017 en provenance de la FDJ, Geniez arrive en fin de contrat à la fin de l’année. Il est ainsi actuellement en contact avec plusieurs autres équipes françaises, même si rester dans la formation de Vincent Lavenu n’est pas exclu à ce jour.  « J’arrive à un moment clé de ma carrière, éclaire-t-il. Je sais ce que je veux au fond de moi. Le projet sportif est important. La réflexion est toujours en cours. »

Aurélien Parayre
Voir les commentaires
Réagir