Loïc Lacan, un jeune menuisier passionné

Abonnés
  • Loïc Lacan devant son atelier.
    Loïc Lacan devant son atelier.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Depuis peu, Loïc Lacantout juste âgé de 25 ans, s’est installé comme menuisier à Saint-Saturnin-de-Lenne. Il a suivi une formation sur les métiers du bois à Aubin : Bac Pro - TFBMA (Technicien Fabrication Bois et Matériaux Associés) puis BTS - SCBH (Systèmes Constructifs Bois et Habitat). Il travaille d’abord à Sénergues pendant deux ans et demi puis à Saint-Geniez-d’Olt. En janvier 2020, il réalise son rêve et crée son entreprise LMA (Lacan Menuiserie Agencement) à Saint-Saturnin.

Passionné depuis toujours, sa vie a été rythmée par l’activité de la scierie exploitée par son père. Pour cela, il a choisi de s’installer au même emplacement. Il a dû construire des bâtiments (en bois naturellement !). Il dispose ainsi d’un atelier spacieux, lumineux et fonctionnel de 250 m² où règne une agréable odeur de bois. Un local de stockage de même surface, en cours de construction, complétera les locaux de l’entreprise.

Loïc a une clientèle locale que le bouche à oreille développe sans peine : les nouveaux clients viennent en toute confiance. Son carnet de commandes est bien rempli.

Agencements sur mesure, parquets, portes, fenêtres, escaliers, terrasses, bardages sont les produits qu’il propose. Loïc intervient depuis la conception jusqu’à la fabrication et l’installation. Il est attaché aux savoir-faire locaux et essaye de se fournir auprès des entreprises locales. Il travaille des essences de bois locales : chêne, châtaignier, frêne, peuplier, douglas. Le choix de l’essence dépend de l’ouvrage, des goûts du client.

Loïc aime travailler le bois, matériau noble, naturel, agréable, sain et renouvelable. Ce qui lui plaît aussi, c’est de ne jamais faire la même chose : il travaille un bois différent, sur une structure différente, sur un chantier différent. Son travail est manuel certes mais nécessite réflexion, calculs et aussi créativité. Il faut faire preuve de soin, d’attention, de précision et veiller à la sécurité en utilisant les machines.

L’artisanat monte en flèche, le bois séduit de plus en plus et Loïc est passionné… Aucun doute, l’entreprise LMA est promise à un bel avenir.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
Réagir