La prudence, maître mot du budget prévisionnel 2020

  • Au centre le maire Michel Raffi avec à ses côtés la DGS Anne Delmon et le grand argentier de la cité thermale, Michel Cannac.
    Au centre le maire Michel Raffi avec à ses côtés la DGS Anne Delmon et le grand argentier de la cité thermale, Michel Cannac.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

En l’espace d’une petite semaine, les élus cransacois se sont réunis à deux reprises en séance de conseil municipal.

La première fois le mercredi 24 juin, avec entre autres à l’ordre du jour la fiscalité. Une question importante notamment dans le cadre de l’élaboration du budget prévisionnel.

À ce sujet, le maire Michel Raffi souligne : "Vu la situation actuelle, nous proposons de ne pas augmenter les taux d’imposition du foncier, et de geler la taxe d’habitation pour 2020".

Pour le budget, c’est le grand argentier et 1er adjoint de la cité thermale Michel Cannac qui s’est chargé de sa présentation.

"Dans le montage de ce budget, nous avons été très optimistes en dépenses et très pessimistes en recettes", prévient-il.

Ce qui veut dire que la prudence, l’exemple de la Covid-19 et son impact sur les finances locales et l’économie, a été le maître mot pour le montage de ce budget.

Celui-ci s’établit à 2,50 M€ avec une section fonctionnement qui s’équilibre en dépenses et recettes à 1,70 M€ et en investissement 0,78 M€ qui s’équilibre en dépenses et recettes.

En fonctionnement, les charges de personnel 0,80 M€ stables, et celles à caractère général 0,55 M€ sont les postes dépenses les plus importants.

Les postes principaux des recettes, sont la fiscalité 0,87 M€, et les dotations et participations 0,49 M€.

La baisse de la fiscalité (1 M€ en 2019), s’explique par celle du produit des jeux du Casino 180 000 € contre 323 000 en 2019 ; quant aux dotations et subventions, elles sont en baisse constante.

Ce budget a été voté avec 3 abstentions de l’opposition. Son chef de file Jean Echeverria explique ce vote par le fait "aucun projet concret n’est inscrit sur ce budget, et quasiment rien n’est prévu pour la voirie, alors qu’entre autres sur la Rayasse-Jurgail, elle en a bien besoin".

"Nous allons refaire une partie de l’avenue Jean-Moulin, la liaison entre la place de la Treille et cette avenue et quelques autres secteurs et l’ensemble représente 50 000 €", souligne Michel Cannac.

Le maire Michel Raffi reconnaît qu’effectivement sur la commune la voirie est en mauvais état. "Nous avons établi un diagnostic de notre réseau routier, mais vu les tarifs, nous avons été obligés de prioriser nos interventions. N’oublions pas l’impact Covid sur nos recettes, le Casino – 140 000 € sur notre budget par rapport à 2019. La voirie se fera, mais nous allons lisser cette opération sur tout le mandat. Je vous rappelle qu’en termes d’investissement, figurent entre autres le toit de l’école Émile Zola, 160 000 € et la salle d’accueil 63 000 €".

Il y aura également les travaux de réfection du cœur de chauffe de la chaudière biomasse du réseau chaleur, opération obligatoire, à laquelle s’ajoute la mise en place d’une régulation générale.

Pour cette opération, 36 000 € une DETR a été demandée : État 40 %, Région 25 %.

L’adjoint aux travaux, Jean-Pierre Alet présente les deux options de régulation. "Aujourd’hui, notre réseau fonctionne en continu sur tous les sites alimentés, occupés ou non, comme cette salle d’accueil où nous sommes. Pour être en phase avec les besoins réels, nous avons le choix entre la pose de thermostats, soit la supervision par support informatique. Cette dernière option, est plus onéreuse mais plus pointue en termes d’économie d’énergie"

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Cransac

244500 €

CRANSAC - Jolie propriété dans un quartier tranquille, tout en étant à prox[...]

96000 €

A VENDRE-Grande maison de ville comprenant 2 appartements de 110 m2 chacun,[...]

60500 €

Cransac : Bâtiment en pierre à usage mixte : commerce au rez-de-chaussée (a[...]

Toutes les annonces immobilières de Cransac
Réagir