Rauba, la nouvelle marque de mode qui cultive "l’ADN aveyronnais"

  • Avant l’ouverture du e-shop dimanche, un petit clip présentant la marque a été tourné en Aveyron. Il n’est pas passé inaperçu sur les réseaux. 	Rauba
    Avant l’ouverture du e-shop dimanche, un petit clip présentant la marque a été tourné en Aveyron. Il n’est pas passé inaperçu sur les réseaux. Rauba
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Parce qu’ils ne trouvaient jamais chaussures à leurs pieds, une bande de potes, "attachés à l’Aveyron" a décidé de se lancer dans le grand bain avec Rauba, une marque de prêt à porter qui fait le lien entre Paris et le département

Mais qui peut bien se cacher derrière Rauba ? La question est simple, la réponse sans doute un peu moins. Mais à s’intéresser à Rauba, la ligne de vêtements très en vue sur Instagram, on trouve un tout jeune entrepreneur en la personne de Paul Portal.

Largement impliqué dans l’entreprise éponyme de transports implantée à Mémer, le jeune homme de 29 ans a délaissé pour un temps les poids lourds et containers pour les drapés plus légers de cette marque, dont les différentes pièces sont confectionnées pour 3/4 en France, dans un petit atelier à Paris. Le reste, les sweats et tee-shirts, étant produits au Portugal, explique le jeune homme.

S’il reste pour l’heure plutôt discret quant au nom de la directrice artistique de la marque, - "une amie parisienne tombée littéralement amoureuse de l’Aveyron" et dont il nous dévoilera le nom "très vite" -, Paul est plus prolixe quand il est question d’évoquer l’ADN de Rauba : Rauba, qui comme chacun sait – ou pas – signifie robe, vestiaires, habillements en langue occitane. "En premier lieu, nous avons voulu créer un univers, développe ce "fan de mode". "Rauba, poursuit-il, c’est avant tout l’instant, la convivialité, l’amitié, la vie que l’on croque à pleines dents dans l’Aveyron comme à Paris, sur les pavés ou dans les champs de blé."

"Ce petit je-ne-sais-quoi"

Côté production, les derniers nés de la mode aveyronnaise comptent bien s’entourer "des meilleurs" en développant "au maximum" la chaîne de production locale. "C’est l’idée en effet, trouver des partenaires qui correspondent à l’ADN Rauba."

En ligne ce dimanche, – "nous lançons le e-shop le 5 juillet", abonde le jeune modiste – la collection, homme et femme, qui "cultive ce petit je-ne-sais-quoi à la française" devrait donc, avant de remplir vos armoires, très vite s’afficher sur vos écrans. Un teaser de quelques minutes présentant les différentes pièces de la collection a ainsi été tourné sur les hauteurs de Salles-Courbaties, non loin de Villefranche-de-Rouergue. "Il sera aussi en ligne dès dimanche" confirme Paul. Un court-métrage en guise d’amuse-bouches pour souhaiter une longue vie à la marque aveyronnaise qui, à la différence de certains autres, "n’est pas faite que pour les Aveyronnais."

Aurélien Delbouis
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

262 €

A deux pas du centre ville de Rodez, dans un immeuble avec de faibles charg[...]

305 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Studio proche Lycée Monteil[...]

280 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Appartement rénové - proche[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir