La brigade de gendarmerie se renouvelle

  • De gauche à droite : Christian Cagnac – Colonel Yann Fagard – Pauline Cestrières – René Delmas – Stéphane Mazars – Chef Grégory Rivière – Adjudant Lionel Vigier – Capitaine Lionel Nayrol – Adjudant-chef Franck Laborie
    De gauche à droite : Christian Cagnac – Colonel Yann Fagard – Pauline Cestrières – René Delmas – Stéphane Mazars – Chef Grégory Rivière – Adjudant Lionel Vigier – Capitaine Lionel Nayrol – Adjudant-chef Franck Laborie
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Suite au remaniement en cours de la gendarmerie de Saint-Amans-des-Côts, l’adjudant Lionel Vigier et le cordon de brigade ont accueilli le colonel Fagard, venu spécialement de Rodez.

En présence de M. Delmas maire sortant, de M. Cagnac tête de la liste élue et de M. Mazars député, accompagné de sa suppléante Mme Cestrières, le colonel a annoncé officiellement le départ de la brigade de gendarmes et son remplacement immédiat sous l’autorité de l’adjudant Lionel Vigier qui garde son poste.

Dans son discours, le colonel a remercié la commune et tout spécialement M. Delmas pour les travaux de rénovation effectués à la gendarmerie et aux maisons individuelles destinées au logement des gendarmes et de leurs familles.

Au cours de son allocution, plusieurs annonces ont été faites :

- Le remplacement de l’actuel bateau qui tombe en décrépitude par un nouveau modèle pratiquement neuf pour les interventions en rivières et plans d’eau.

- La possibilité d’accueillir un gendarme supplémentaire, sortant des écoles de formation, grâce à un logement disponible qui demande quelques légères rénovations déjà programmées.

À son tour, M. Mazars a apprécié les travaux effectués par la commune sur l’ensemble des bâtiments de la gendarmerie permettant de rendre les lieux plus attractifs. M. Mazars a souligné : "En tant que vice-président à la commission des lois, chargé de donner l’avis sur les budgets sécurité de l’État, je reçois les gendarmes et j’entends le manque de moyens. Le sujet nous mobilise à la fois au niveau national et à la fois au niveau local".

Historique

- En 1850, une brigade de gendarmes s’installe à Saint-Amans-des-Côts et rayonne sur les communes voisines.

- En 1913, la gendarmerie et sa prison sont détruites par un incendie. Une nouvelle gendarmerie sera construite route de Laguiole. C’est en 1988 que la brigade de gendarmerie prend possession des lieux actuels.

Cette brigade se composait alors de 6 gendarmes, dont 1 gradé. Elle était autonome, responsable de la sécurité du canton de Saint-Amans-des-Côts, avec la possibilité d’obtenir des renforts ou de partir en renfort aux brigades voisines en cas de nécessité.

En septembre 2010, un nouveau remaniement rattache Saint-Amans-des-Côts à Mur-de-Barrez qui comprenait déjà Entraygues. Son action se situe à deux niveaux : la prévention majoritairement, et la répression dans l’intérêt de la collectivité ou des individus.

Informations pratiques

La gendarmerie de Saint-Amans-des-Côts est à votre écoute 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

- Ses portes sont ouvertes, pour vous accueillir, le mercredi de 8 h à 12 h et le samedi de 14 h à 18 h.

En dehors de ces horaires ou en cas d’urgence, utilisez l’interphone situé sur la grille d’entrée de la gendarmerie.

Sonnez en appuyant sur la touche "appel" en rouge et utilisez l’interphone pour être mis en relation avec un opérateur.

Vous pouvez aussi joindre la gendarmerie à tout moment en composant le 17.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Saint-Amans-Des-Cots

115000 €

Dans un lotissement calme, ,Pavillon des années 1970 bâti sur un terrain d[...]

89500 €

Pavillon indépendant de type 5 avec beau jardin arboré de 600m2 situé à Sai[...]

89500 €

En lotissement, agréable villa avec son terrain attenant. ,Elle se compose [...]

Toutes les annonces immobilières de Saint-Amans-Des-Cots
Réagir