Villefranche-de-Rouergue : une future résidence avec vue royale sur la Bastide

Abonnés
  • Depuis les Terrasses du futur immeuble Panoramic, vue sur la chapelle des Pénitents noirs et la collégiale.
    Depuis les Terrasses du futur immeuble Panoramic, vue sur la chapelle des Pénitents noirs et la collégiale. mCB / mCB
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Cette réalisation de standing va se déployer sur 1 000 m2 dans les locaux de l’ancien centre médical.

Si vous voulez profiter de cette vue magnifique (photo ci-dessus) sur le cœur historique de la Bastide royale de Villefranche-de-Rouergue, avec la chapelle des Pénitents noirs au premier plan et la majestueuse collégiale en fond d’écran, il vous faudra faire l’acquisition de l’un des quatorze appartements que comptera la future nouvelle résidence de la promenade du Petit-Languedoc, la bien nommée Panoramic.

C’est à Michel Ginestet, de la société de promotion éponyme, que vous devrez cette belle réalisation qui n’en est qu’à ses débuts puisque la livraison est prévue pour l’été 2021.

Le Panoramic, c’est l’ancien centre médical construit en 1973 et désaffecté depuis bien des années. Chaque fois qu’il passait devant, ce professionnel de l’immobilier, natif de La-Bastide-L’évêque, imaginait le potentiel que cet immeuble représentait.

"La très bonne structure poteaux poutres donne énormément de souplesse", explique Michel Ginestet. Après avoir construit de très nombreux appartements, notamment dans le quartier de Bourran, à Rodez, et avoir été à la tête de plusieurs agences immobilières, il a enfin concrétisé son achat fin 2019 et s’est attaché les services de l’architecte Fanny Grès pour la réalisation.

Même si l’absence de murs porteurs lui donne beaucoup de liberté, il a fallu composer avec l’architecte des Bâtiments de France qui a donné son accord au projet, car Michel Ginestet ne relèvera raisonnablement cet immeuble que d’un étage, ce qui en fera quatre au total.

"Mais les travaux sont énormes pour le transformer. La phase de désamiantage a duré deux mois, tout vider a pris trois mois et après il a fallu purger".

La commercialisation a été confiée à l’agence Immobilier de France Tranier qui avait organisé des portes ouvertes sur le chantier tout le week-end dernier.

Accueillis par Michel Ginestet, les visiteurs n’ont pu qu’être séduits par la vue que procurera cette résidence de standing d’une surface totale de près de 1 000 m², soit environ 200 m² par étage. Les T2, 3 et 4 sont bien évidemment pourvus de belles terrasses mais aussi de garages et caves en option.

Côté prix, faut compter environ 2 700 à 3 000 euros le m². Six appartements ont déjà trouvé acquéreurs. Vu les prestations et l’emplacement, nul doute que le projet de Michel Ginestet fera carton plein rapidement.

M-C B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Villefranche-De-Rouergue

38000 €

A l'entrée de la ville, terrain de 1 345 m², viabilisé eau, électricité, té[...]

58000 €

Aux portes de la ville, dans un secteur résidentiel calme, terrain plat de [...]

480 €

A LOUER BEL APPARTEMENT DE TYPE 3 DANS LE CENTRE VILLE - DERNIER ETAGE AVEC[...]

Toutes les annonces immobilières de Villefranche-De-Rouergue
Réagir