Le Royal Aubrac mis en vente… puis retiré !

Abonnés
  • Le Royal Aubrac était en vente sur un célèbre site de vente en ligne avant d’être retiré.
    Le Royal Aubrac était en vente sur un célèbre site de vente en ligne avant d’être retiré. archives jat / archives jat
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Bien que son propriétaire se défende d’être à l’origine de l’annonce, le Royal Aubrac a été mis en vente.

À vendre château de 6 000 m2 à Aubrac pour la somme de 1, 48 M€. Un prix affiché bien moindre que la somme déboursée à l’époque par l’actuel propriétaire.

L’annonce a été mise en ligne le 6 juillet à 7 h 30 sur le site internet Le Bon coin. Sur la photo illustrant l’annonce on reconnaît parfaitement le Royal Aubrac. Toutefois, l’annonce était hier soir introuvable. De là à dire que la vénérable bâtisse, ancien sanatorium, propriété de Roger Cousty a trouvé preneur c’est une autre histoire.

D’ailleurs pour en savoir davantage sur cette hypothétique vente nous avons tenté de joindre celui qui en avait fait l’acquisition en 2008 avec des idées de projets plein la tête. En effet, il avait présenté voici près d’une décennie un ambitieux et séduisant projet d’hôtel trois étoiles avec spa. Un projet finalement tombé aux oubliettes. La faute à la crise financière de 2008 conjuguée aux aléas du permis de construire. Des maux ajoutés à d’autres que le Royal Aubrac a soigné quand il fut sanatorium lors de sa création au début du XXe siècle. Depuis, des contacts ont été pris – confirmés par Aveyron Expansion – mais aucune piste sérieuse.

Et au fil du temps, les rumeurs se greffent comme germent les fleurs du jardin botanique de la Maison d’Aubrac. Mais rien n’a émergé. Pas même l’idée d’un partenariat public/privé est venue effleurer quelques matières grises pour redonner vie au Royal Aubrac, verrou sans clef devenant verrue sur le plateau. Des espoirs s’étaient encore accrochés comme à des croyances lors de l’annonce de la création du parc naturel régional d’Aubrac. Mais le parc après un très long accouchement est né, laissant de côté les espoirs du Royal Aubrac.

"Les projets mettent beaucoup de temps à émerger sur l’Aubrac"

Joint hier au téléphone Roger Cousty a joué l’étonnement en apprenant que son bien était en vente sur le célèbre site de vente en ligne. " Ah, je ne suis pas au courant ", a expliqué l’intéressé. À la question de savoir si le Royal Aubrac était aujourd’hui en vente, l’homme a répondu : " C’est toujours à vendre, mais ça dépend de l’acheteur et de la somme qu’il est prêt à débourser… ".

Quant à savoir s’il avait définitivement renoncé à créer quelque chose sur place, il a répondu : " Cela va faire bientôt 12 ans ces jours-ci que j’essaie, mais c’est très compliqué. Plus qu’ailleurs, les projets mettent beaucoup de temps à émerger sur l’Aubrac. Il a fallu 15 ans pour que le Parc naturel voie le jour. Le pôle nature cela fait 2 ans que des gens y travaillent mais ça n’avance pas. Il y a de quoi décourager les plus entreprenants ", ajoute roger Cousty avant de préciser en guise de conclusion. " Nous, pour l’instant, on se contente de faire tourner nos gîtes tranquillement. Et pour ce qui est du Royal Aubrac, on attend… ".

R.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

365 €

Idéal pour étudiant, secteur proche de l'IUT et du lycée Monteil. Venez déc[...]

262 €

LOCATION SANS FRAIS D AGENCE Pièce principale avec coin kitchenette (placar[...]

252 €

RODEZ : Studio lumineux et fonctionnel proche de l'IUT et du Lycée Monteil.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir