Adossé aux Albères, un village "solaire"

  • Adossé aux Albères, un village "solaire"
    Adossé aux Albères, un village "solaire"
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

SORÈDE "Solaire par nature". Trois mots qui décrivent bien ce joli bout de pays réputé pour ses expérimentations sur les potentialités des énergies renouvelables. En 1900, Manuel Antonio Gomes, dit "Padre Himalaya", prêtre et physicien visionnaire, installa une drôle de machine sur les hauteurs du village : un four solaire. Grâce à une association locale, la réplique exacte a été reconstituée et tous les étés, des visites pédagogiques sont organisées. Autre curiosité, un cadran solaire, sculpture monumentale signée Marc-André de Figuères, rend hommage aux travaux du Padre. L’heure indique "le vrai temps", c’est-à-dire le temps solaire scientifique.

PUIG Estelle
Voir les commentaires
Réagir