Bosch Rodez pourrait se donner un peu d’air avec FresH2

Abonnés
  • Une nouvelle piste de développement prend forme sur le site de Bosch Rodez
    Une nouvelle piste de développement prend forme sur le site de Bosch Rodez archives JAT
Publié le

Misant sur l’hydrogène, le site ruthénois de la firme allemande a été retenu au niveau national pour le développement de piles à combustibles pour les transports réfrigérés. Avec l’espoir de passer à terme à une phase d’industrialisation.

On le sait, aujourd’hui, au sein de l’usine Bosch de Rodez, toutes les pistes sont scrutées pour maintenir un haut niveau d’activités industrielles en prévision de la chute de production des injecteurs diesel. Parmi ces pistes, il y a celles qui sont liées à l’innovation en matière d’utilisation de l’énergie hydrogène. C’est dans ce contexte-là que le projet porté par une poignée d’ingénieurs du site de Rodez a été retenu parmi les 27 qui ont été choisis par le Comité d’Orientation pour la recherche automobile et mobilité (Coram). Un comité voulu par le président de la République et piloté par le gouvernement, destiné à provoquer la relance économique du secteur automobile via la recherche et l’innovation.

Le projet consiste en "une solution zéro émission pour délivrer l’énergie électrique nécessaire aux unités de transport réfrigérées qui équipent les semi-remorques du transport routier à atmosphère contrôlée. Celles-ci sont principalement utilisées pour le transport de denrées périssables et de médicaments", explique le groupe dans un communiqué. "Le système "FresH2" est composé d’une pile à combustible alimentée par des réservoirs d’hydrogène et d’une électronique de puissance qui permet de convertir le courant continu délivré par la pile, en courant alternatif nécessaire au groupe froid".

Premières pièces en 2023 ?

Le Coram s’appuie sur plusieurs piliers, que sont l’hydrogène donc, mais aussi les batteries, l’électronique de puissance et l’allégement des matériaux, pour développer l’innovation et créer une solidarité de filière. Avec à la clé une enveloppe globale de 150 millions d’euros, et des enveloppes allant de moins d’un million d’euros à plus de dix en fonction des projets. Le Coram offre également un gage d’avenir puisque l’une des contreparties de l’appui de ce développement est une production localisée en cas de passage à la phase industrielle.

Ce choix du Coram pourrait donc avoir des conséquences importantes sur le fonctionnement du site de Bosch Rodez. "L’ambition de Bosch France avec cette innovation est de produire une solution clé en main compétitive" explique en effet le groupe. Les premières pièces pourraient voir le jour en 2023. Et la firme allemande de souligner que lorsqu’elle sera en phase d’industrialisation du produit, elle ambitionne d’aller taper à la porte des marchés chinois et américains notamment.

En attendant, à Rodez, les ingénieurs poursuivent la phase développement en lien avec la société EveerHypole, située à Albi, pour les parties ingénierie, sécurité produit et test du système.

De même, se dessine dans ce contexte un corridor hydrogène avec l’Espagne, la France, l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas. En intégrant le consortium hydrogène de la région Occitanie, Bosch Rodez se retrouve dès lors partie prenante de ce projet.

Reste à savoir à quelle hauteur il mobilisera le personnel du site aveyronnais. Impossible de le dire à ce jour. On se veut d’ailleurs très prudent du côté des syndicats. "C’est une bonne nouvelle, bien évidemment, mais l’on préférerait pour le court terme bénéficier de la vignette Criter I.Car FresH2 ne gomme pas les inquiétudes des salariés. Mais il y a des projets, le focus est mis sur Bosch Rodez, c’est une bonne chose", explique-t-on du côté de la CFE CGC. Et si le projet passe au stade de l’industrialisation, les syndicats veilleront à ce que ce soit bel et bien à Rodez que cela se passe…

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

470 €

RODEZ, CENTRE VILLE : Venez découvrir cet appartement de type 3 d'une surfa[...]

252 €

STUDIO PROCHE IUT - LYCEE MONTEIL - 2EME ETAGE - DIRECTION LA ROQUE ,CUISIN[...]

173600 €

Immeuble composé d'un local d'environ 200 m² et de deux T3 d'environ 65 m² [...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir