Rodez : les Amis s’activent pour faire découvrir leur cathédrale

Abonnés
  • Claire Molinier, responsable des Amis de la cathédrale.
    Claire Molinier, responsable des Amis de la cathédrale. Philippe Henry / Philippe Henry
  • Une vue de la place de la cité, depuis le clocher.
    Une vue de la place de la cité, depuis le clocher. Philippe Henry / Philippe Henry
  • Un porteur d’encens, le regard tourné vers la Vierge qui trône au sommet.
    Un porteur d’encens, le regard tourné vers la Vierge qui trône au sommet. Philippe Henry / Philippe Henry
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Malgré les contraintes sanitaires, la cathédrale est un incontournable des touristes comme des Aveyronnais et reste l’un des monuments les plus visités du département tant il est remarquable par son architecture et son histoire.

La cathédrale trône au cœur de la ville, monumentale, immuable pourrait-on penser. Pourtant, accompagné d’un œil averti, les marques du temps et les changements d’époques apparaissent sur les pierres de cet édifice construit entre les XIIIe et XVIe siècle, lui donnant un nouveau relief.

Claire Molinier, responsable des Amis de la cathédrale aux côtés de Jean-Charles Bielansky et de Pierre Lançon, assure ainsi les visites de la partie basse de la cathédrale, avec d’autres bénévoles, durant l’été. L’accès aux escaliers étroits qui s’élèvent au cœur de la cathédrale est aujourd’hui très limité.

Mais les Amis de la cathédrale ont toujours à cœur de transmettre le riche passé de ce monument " inscrit dans l’histoire de la ville et des alentours ", dans le respect des règles sanitaires en vigueurs. " Cette cathédrale n’était pas qu’un lieu de culte. C’était un endroit où les gens vivaient, venaient s’abriter ", raconte Claire Molinier.

Prouesses architecturales

Ses deux tours massives, alors intégrées au sein des remparts, faisaient de la cathédrale un édifice aussi bien défensif que religieux.

Avec 87 mètres de hauteur et 100 mètres de longueur, le monument est visible à des kilomètres alentour. Et son style, gothique flamboyant par endroits, souligne un peu plus son imposante silhouette. "Non seulement, cette cathédrale était massive mais elle a été aussi le théâtre de prouesses techniques", souligne la présidente des Amis de la cathédrale.

Les échafaudages masquent une partie du bâtiment, et donc les détails architecturaux, mais "il est tout à fait normal que cette cathédrale soit en chantier. C’est son histoire qui veut ça", poursuit Claire Molinier.

Jamais figé, en perpétuelle évolution, inscrit dans son temps, ce monument emblématique, ne cesse de se transformer, à la marge bien sûr. "Mais ce sont les détails qui comptent et ils en disent souvent plus que le reste", glisse la responsable de l’association.

Une cathédrale qui se laisse découvrir et appréhender, pourvu que l’on prenne le temps de scruter ces pierres millénaires.

Les visites de la partie basse sont assurées par les Amis de la cathédrale. Sinon l’office de tourisme propose une visite des tours. Plus de renseignements au 05 65 75 76 77.

Des Amis très actifs

Avec près de 200 membres, les Amis de la cathédrale assurent non seulement les visites d’une partie du monument mais ils proposent également l’ouverture de chantiers de restauration, en lien avec les architectes des bâtiments de France.
Le prochain chantier : l’installation d’un cadran solaire à l’entrée de la cathédrale.

Philippe Henry
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

428 €

LOCATION APPARTEMENT SANS FRAIS D AGENCE Entrée, séjour- cuisine, une chamb[...]

262 €

LOCATION SANS FRAIS D AGENCE Pièce principale avec coin kitchenette (placar[...]

252 €

Coquet studio mansardé avec poutres apparentes, refait à neuf avec kitchene[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir