Le sénateur Luche plaide pour la RN 88 auprès de Castex

  • Jean-Claude Luche.
    Jean-Claude Luche. C.C. / C.C.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Avant de quitter son fauteuil de parlementaire, Jean-Claude Luche a dressé une lettre au Premier ministre pour demander l’engagement de l’État, auprès des collectivités, pour finaliser le projet routier.

Jean-Claude Luche a décidé de ne pas briguer un nouveau mandat de sénateur. Et avant de laisser place à son successeur qui sera élu le 27 septembre, il a souhaité interpeller à nouveau l’État sur un sujet qui lui tient à cœur : la RN 88. "Jean Castex annonce un plan de relance pour la France ? C’est le moment ou jamais de lui rappeler combien la RN 88 à quatre voies, projet structurant d’aménagement du territoire s’inscrit pleinement dans la solidarité territoriale et en faveur du développement économique dont le pays, et mon département, ont grandement besoin en cette période de crise", confie-t-il.

Il a donc rédigé une longue lettre au Premier ministre dans laquelle il rappelle la nécessité vitale de désenclaver l’Aveyron. Et d’inviter le chef du gouvernement à ne pas laisser tomber le projet routier, dans sa finalisation entre Rodez et Sévérac.

"Coût minime pour l’État"

Jean-Claude Luche n’est pas à court d’arguments, y compris budgétaires pour l’État, comme il l’écrit à Jean Castex : "à l’échelle du budget de l’État ou du plan de relance à venir, cet investissement représenterait un coût minime avec un effet de levier immédiat sur l’économie, et plus particulièrement le secteur du BTP, permettant ainsi de générer de nombreux emplois au nord de l’Occitanie. De plus, le conseil départemental de l’Aveyron et le conseil régional d’Occitanie sont disposés à participer au financement, comme cela a déjà été le cas sur la tranche Albi-Rodez…" Et le sénateur de l’Aveyron, qui assure n’entreprendre cette démarche que "par attachement à l’Aveyron", de conclure : "La nécessité de cette réalisation va dans le sens de votre action".

La balle est donc, une fois de plus, dans le camp du gouvernement.

C.C.
Voir les commentaires (1)
Réagir
Les commentaires (1)
Anonyme13114 Il y a 8 jours Le 01/08/2020 à 12:02

M Luche est toujours prêt à dépenser l'argent des autres. Dans la situation budgétaire actuelle cet investissement est déraisonnable sauf à faire des économies ailleurs mais à ce sujet M Luche est muet bien sûr.