L’association Ajal met en place des groupes de réflexion

  • Responsables et bénévoles...
    Responsables et bénévoles...
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19, cette assemblée générale n’a pas pu avoir lieu comme habituellement en début d’année et a donc été organisée le samedi 4 juillet.

En 2019, l’Ajal a vécu une évolution de son équipe permanente. En effet Jules Roux et Léo Lemoine ont quitté l’aventure de l’association afin de réaliser de nouveaux projets professionnels et Quentin Serieys et Lucien Bou sont devenus salariés au sein de l’Ajal.

Le conseil d’administration a également évolué au cours de l’année. Il compte à ce jour 18 membres. Mehdi Bouda et Sébastien Mauclerc en sont les coprésidents, Charlotte Compazieu la trésorière et Marianne Auclair la secrétaire.

Cette année a également été riche en émotions suite aux événements phares de l’association. Dans un premier temps Le Soft’R festival a pris une nouvelle dimension en se déroulant sur deux soirs : le 17 et 18 mai 2019. La venue d’artistes tels que Miossec, les Négresses Vertes et les Ogres de Barback ont permis à l’événement d’afficher une jauge quasiment complète chaque soir malgré une météo défavorable. Lors de cette édition s’est également déroulée la restitution du parcours d’éducation artistique et culturel mené par l’artiste régional Lombre à destination des scolaires du Pays Ségali. C’est donc près d’une centaine d’élèves qui ont foulé la scène avec cet artiste afin d’ouvrir les concerts du samedi soir, leur permettant ainsi qu’à leur parent de découvrir le festival.

Lors de la 16° édition du Roots’Ergue festival, Tiken Jah Fakoly ou encore Asian Dub Fondation ont foulé la scène de Sauveterre-de-Rouergue. Cette édition confirme les bases solides du festival en affichant presque complet sur les deux soirées.

L’année 2019 a également été l’année de lancement du projet "Musiques Itinérantes en Pays Ségali" (MIPS). Plusieurs actions ont été menées sur les communes de Baraqueville, Cassagnes, Naucelle, Sauveterre-de-Rouergue, Colombiès, avec notamment des actions comme "Le Tremplin des Cent Vallées", les concerts de Paamath ou encore la production du projet Nono Newton.

Le budget 2019 de l’association Jeunesses Arts et Loisirs fait apparaître un montant de 460 481,41 € de charges et 485 394,37 € de recettes, soit un résultat positif avoisinant les 25 000 €. Sur l’ensemble des recettes, 72,42 % sont de l’autofinancement. L’affectation de ce résultat au report à nouveau de l’association permettra d’améliorer sensiblement le fonds de roulement de l’association, qui jusque-là était insuffisant à la vue de son activité. On constate également une forte augmentation de l’activité en 2019 qui s’explique par : le projet 2020 a été fortement impacté suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19. Le projet initial est présenté, accompagné de commentaires liés à l’évolution de ses actions en fonction de la crise sanitaire.

Depuis début avril plusieurs événements ont été annulés ou reportés : le Soft’R Festival, le Tremplin des Cent Vallées, Photo en Mai, plusieurs actions auprès des aînés, ainsi que les parcours d’éducation artistiques et culturels.

L’association espère pouvoir reprendre son activité normale à partir de septembre, et lors de la 17e édition du Roots’Ergue Festival qui se déroulera le 23 et 24 octobre.

La programmation à venir

Le budget prévisionnel 2020 s’élève à 591 422 € de charges prévisionnelles et à 591 422 € de recettes prévisionnelles. L’augmentation de ce budget s’explique par : le développement du projet Musiques Itinérantes en Pays Ségali, la consolidation des projets Soft’R Festival et Roots’Ergue Festival et par l’évolution du format de la Fête de la Lumière (2 jours en plus sous le nom des Détours de la Lumière).

En 2020 est affirmée l’ambition de faire évoluer la dynamique de la vie associative au sein de l’Ajal. Des groupes de réflexions, mêlant membres du conseil d’administration, permanents et bénévoles de la structure, seront mis en place. Deux objectifs se dégagent de cette initiative. Le premier est de permettre aux bénévoles et aux membres du conseil d’administration de s’investir davantage dans les différents projets menés par l’Ajal.

L’idée est d’apporter une appropriation plus forte du projet de l’Ajal aux participants. Le deuxième objectif est que les réflexions issues de ces rencontres développent et améliorent les différentes actions menées par l’association. Ces différents groupes de réflexions se retrouveront et échangeront sur de multiples thèmes comme le développement durable, le festival off, le projet de Musiques Itinérantes en Pays Ségali, la restauration public/bénévoles, les loges, etc.

Le fruit de ces différents échanges sera présenté en conseil d’administration dans le but de les appliquer sur l’ensemble des actions de l’association.

Le 2 juin une visioconférence a été organisée dans le but de retrouver les bénévoles présents mais également de présenter cette initiative.

Plusieurs bénévoles ont exprimé leurs envies de s’investir dans ces groupes de réflexions et des changes sur certaines thématiques ont eu lieu. Un plan d’action, réunissant les différents rendez-vous, va être proposé à l’ensemble des bénévoles. Lucien Bou, permanent au sein de l’association, est en charge de la coordination de ce projet de dynamisation de la vie associative.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Baraqueville

223000 €

Situé à Baraqueville, ce terrain constructible de 11 310 m2 possède le tout[...]

437 €

BARAQUEVILLE : Résidence récente au coeur des commerces, belles prestations[...]

213000 €

Proche de Baraqueville et de tous ses commerces, lac et accès à la 2x2 voie[...]

Toutes les annonces immobilières de Baraqueville
Réagir