Espalion : le bureau de la bibliothèque municipale a démissionné en totalité

  • Le conseil d’administration s’est prononcé à l’unanimité  pour la dissolution de l’association.
    Le conseil d’administration s’est prononcé à l’unanimité pour la dissolution de l’association. Repro CP / / Repro CP
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Coup de tonnerre ! Lors d’une assemblée générale extraordinaire, le bureau de l’association bibliothèque d’Espalion a démissionné en bloc.

Alors que l’association bibliothèque municipale d’Espalion fonctionne à la satisfaction des lecteurs, le bureau a fait part de sa démission, jeudi, à l’issue d’une assemblée générale extraordinaire, qui s’est tenue salle du conseil à la mairie, en présence d’Évelyne Fournier, adjointe au maire, représentant Sylvie Lacan, adjoint à la culture.

La totalité du conseil d’administration était présente, à l’exception de deux de ses membres qui avaient donné procuration.

Michèle Aygalenq coprésidente rappelle que "depuis l’arrêt de travail de Mme Dali Hmid et la situation sanitaire, le bureau et les bénévoles constatent que le rôle de l’association est ambigu. L’association a-t-elle un rôle à jouer ? Est-elle reconnue comme telle ? Les statuts et la convention sont-ils respectés ? Les relations de confiance existent-elles encore ?"

Renée Izard, coprésidente, indique que "lors du dernier trimestre 2019, l’association a remédié à l’absence de la salariée et assuré le bon fonctionnement de la bibliothèque. Son implication a été utile et réelle. Pourquoi sommes-nous ignorés ? De plus, sans concertation préalable avec la commission de choix des livres, Mme Lacan a pris la décision précipitée d’acheter 20 livres, en informant une seule coprésidente."

Marie-Madeleine Angles, secrétaire, s’interroge sur le respect de l’article 5 de la convention, concernant le choix des livres (voir encadré).

Double vote

En raison de tous ces griefs, les coprésidentes font part de la démission du bureau et demandent s’il y a des candidatures pour former un nouveau bureau. En l’absence de candidature, elles appellent le conseil d’administration à se prononcer, par un vote à bulletin secret sur deux questions.

"Etes-vous d’accord pour rompre la convention de service avec la mairie ?" Oui : 12 ; non : 3.

Etes-vous d’accord pour demander la dissolution de l’association ? Oui : 15.

Suivant la convention signée avec la mairie, celle-ci est donc dénoncée avec un préavis de 6 mois. Une nouvelle assemblée générale devrait être organisée dans un délais inférieur à un mois.

Evelyne Fournier, regrette pour sa part "ce gâchis" et signale qu’elle rendra compte de cette assemblée extraordinaire à Sylvie Lacan.

 

Où doit s’arrêter le rôle des élus ?

La convention signée le 3 février 2016 entre l’association bibliothèque et la commune précise dans son article 5 : « L’ABE détermine les ouvrages dont elle souhaite voir la bibliothèque se doter ». La décision de Sylvie Lacan, adjoint à la culture, d’acheter sans concertation vingt ouvrages, élément déclencheur de cette « crise », constitue donc une « ingérence dans le fonctionnement de l’association et une violation de la convention ».

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Espalion

157500 €

Appartement atypique en plein coeur d'Espalion, il se situe en rez de jardi[...]

325 €

En Centre-Ville d'Espalion, appartement T1 au 4ème et dernier étage d'un im[...]

129000 €

En plein coeur d'Espalion, vous serez séduit par les volumes qu'offre cet a[...]

Toutes les annonces immobilières de Espalion
Réagir