La pause : Villecomtal rougier au sang neuf

  • Tous les chemins mènent à Villecomtal.
    Tous les chemins mènent à Villecomtal. repro cpa / repro cpa
  • Il y a la forêt et les tentes du Glamping de Lile.
    Il y a la forêt et les tentes du Glamping de Lile. repro cpa / repro cpa
  • Yseult et David ont ouvert "La Fabrique du Rougier", lieu multiple.
    Yseult et David ont ouvert "La Fabrique du Rougier", lieu multiple. repro cpa / repro cpa
  • Venue de Finlande, Milja Kaunisto a posé ses bagages voici onze ans.
    Venue de Finlande, Milja Kaunisto a posé ses bagages voici onze ans. repro cpa / repro cpa
  • Villecomtal fut la « Rome » rouergate de la Petite Église née en 1801.
    Villecomtal fut la « Rome » rouergate de la Petite Église née en 1801. repro cpa / repro cpa
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Sur ce rougier trop méconnu de l’Aveyron, Villecomtal regorge de nouvelles gens et de talents attirés par sa beauté secrète.
 

Tous les chemins mènent à Villecomtal. Il suffit non pas de remonter le Dourdou mais le cours de l’histoire. Y compris la cloche classée venant de Campuac… Villecomtal fut ainsi surnommée la « petite Rome ». Désormais la route rouge attire des êtres en quête de quiétude, d’art de vivre. La Villa Comtalis (fondée en 1295), son nom historique, sied bien à ce rêve de château. Joëlle Boscus, l’historienne du village qui effectue les visites guidées, se fera une joie d’échanger. Mais en enjambant le Dourdou, vue imprenable et panoramique sur le village, c’est le glamping « Terre rouge » de Lile Delmas qui suscite la curiosité.

Le sens de l’hospitalité

Le glamour caché de Villecomtal se laisse désormais partager. Le sens de l’hospitalité qui a séduit de nombreux couples venus s’installer ces dernières années. Les coups de main donnés comme le coup de bêche d’une mamie dans son jardin ce matin-là. Comme la fenêtre ouverte du boucher Régis Roques avec son cochon suspendu. Ou encore le jardin des senteurs ouvert à qui veut. Un esprit gourmand, un air de fête. Et pour cela, il faut des chansons car la vie est un chant. Villecomtal se conte plus que jamais en musique. Du djembé au folk, oui, tous les chemins mènent à Villecomtal. On y voit sur le bord de la route, des marcheurs qui ne sont pas des pèlerins, mais des stagiaires apprenant les plantes médicinales du jardin botanique initié par Vinh Luu. Villecomtal, terre rouge aux trois châteaux, est aussi un remède aux maux.

Jardins d’été

Il y a la forêt et les tentes du Glamping de Lile (contact au 06 78 50 34 41), le jardin des senteurs conçu par des bénévoles pour livrer aussi les livres dans la nature, celui de Vinh Luu et tous ces jardins qui entreprennent. Guillaume Jouin qui se lance dans la literie (rénovation aussi) avec de laine locale, la céramiste Véronique Lafont et son mari, Fabien Burg et sa boîte de 12 pour créer des sites web, bref une énergie et une vitalité qui montrent que le cœur de Villecomtal ne manque pas de ressources, battant à plein régime rouge sang !

Le rougier réinventé

Le commerce longiligne Bieulac a fermé, place à « La Fabrique du Rougier ». Yseult et David ont ouvert ce lieu multiple donc atypique où l’on mange, chine, expose, chante, conte, joue, tout en local. « Fait main, fait maison, fait ensemble ! » dit le slogan. C’est le partage du Gai savoir par le prisme humaniste. Cette envie de donner du lien donc du sens à sa vie s’avère contagieux. Au point de s’investir, David, urbaniste, vient d’entrer au conseil municipal. À découvrir (et déguster) au 05 65 44 04 36.

Bœufs Finlandais !

Venue de Finlande, Milja Kaunisto a posé ses bagages voici onze ans. Musicienne enseignant le chant, elle est devenue écrivaine inspirée par les ruines du château de Servières. Elle vient de sortir un disque intitulé Stations, sous le pseudo Mortimer Keefe (pour l’écouter : miljakaunisto/bandcamp.com) Pour l’écouter en vrai, elle organise des bœufs chaque mercredi soir chez Alain & Valérie (ex-Picou). « Ambiance roots, créatif et fantasque. Tout comme Villecomtal », confie-t-elle. Un beau résumé.

Terre des Enfarinés

Villecomtal fut la « Rome » rouergate de la Petite Église née en 1801. Ce mouvement fut généré par des évêques réfractaires à la constitution civile du clergé votée en 1791. Ces militants anti-concordataires étaient nommés les « enfarinés » car les hommes poudraient leurs cheveux avec de la farine pour assister aux offices religieux. À découvrir l’Espace des Enfarinés. Autre curiosité, la Maison de la République de Clément Douranjou en hommage à Raymond Poincaré.

Pratique

Cet été, le marché se pose chaque mercredi. Un jour qui peut permettre de prolonger sa visite à Villecomtal en clôturant par un bœuf musical. Une aire de camping participative (à l’image de la commune !) est à disposition.
Renseignements au 05 65 44 60 21.
Pour les visites guidées, contacter Joëlle au 05 65 44 65 28.

 

Olivier Courtil
Voir les commentaires
L'immobilier à Villecomtal

49000 €

BAISSE DE PRIX Secteur Vallon: Maison de village de type 4 d'environ 90[...]

320 €

Villecomtal centre, appartement T2 meublé de 25m² situé au RDC d'un petit c[...]

242000 €

Trés belle propriété située à 35 min de Rodez et 25 minutes de Bozouls envi[...]

Toutes les annonces immobilières de Villecomtal
Réagir