Tourisme : une fréquentation en forte hausse en Aveyron au mois de juillet

  • Les offices de tourisme du département ont été très sollicités en juillet.
    Les offices de tourisme du département ont été très sollicités en juillet. JAT / JAT
Publié le / Mis à jour le S'abonner

L’agence départementale du tourisme enregistre une hausse de fréquentation de plus 14 % en Aveyron par rapport à juillet 2019. Et cela devrait se confirmer en août.

À l’Office de tourisme de Laguiole, ce mercredi matin, cela n’arrête pas. Des touristes viennent chercher de quoi passer un bon moment sur le plateau de l’Aubrac. " Nous avons fait en juillet l’équivalent de grosses semaines d’août " confie une conseillère en séjour. A l’autre bout du département, vers le Larzac cette fois-ci, même son de cloche. " On voit plus de monde que l’année dernière. Issus principalement de l’Hérault, du Gard et de l’Aveyron ". Et, comme partout en France, la tendance se confirme : le département de l’Aveyron tire son épingle du jeu en matière de fréquentation touristique cet été. La dernière enquête de l’agence départementale fait état d’un chiffre en augmentation de 14 % par rapport au mois de juillet 2019. Et ce malgré la disparition des radars de la clientèle étrangère " Ces chiffres sont excellents " se félicite Jean-Luc Calmelly, le président de l’ADT.

Cette période estivale marquée par la crise sanitaire voit en effet un public français, donc, en quête de sites au calme, pas trop fréquentés, cela sans effectuer de grands déplacements. "Les touristes que nous accueillons correspondent à la cible que nous avons visée avec notre campagne de communication " si loin, si proche ", qui a été affichée à Toulouse, Montpellier et Clermont-Ferrand ". À ce public, il faut y ajouter les Aveyronnais !

Nombre d’entre eux semblent en effet avoir eu envie, cet été, de partir à la découverte ou la redécouverte du département. "C’est un fait indiscutable. Nous le constatons auprès de nombreux professionnels".

Pour autant, face à ces bons chiffres, l’élu du département et maire de Bozouls, tempère son propos. "Il ne faut pas oublier qu’avec la crise, ce sont près de 45 millions d’euros habituellement dépensés par les touristes que nous avons perdus et que nous ne rattraperons pas. C’est pourquoi nous misons également sur l’arrière-saison" insiste Jean-Luc Calmelly. " Ce que nous faisons aujourd’hui, c’est sauver les meubles".

Un fort taux de fidélisation

En attendant, cette fréquentation touristique semble de bon augure pour la suite. L’ADT s’appuie pour cela sur la fidélité des touristes. "Le plus dur, c’est déclencher l’action de venir chez nous. Après, il y a un fort taux de fidélisation. Et il faut saluer pour cela les Aveyronnais, ils en sont à l’origine, même si nos paysages et notre patrimoine comptent beaucoup". Dans ce registre-là, les voyants sont plutôt au vert. En s’appuyant sur l’avis de plus de 8 000 clients, la note moyenne est en effet de 8,6 sur 10.

Du coup, ce début de mois d’août est abordé avec le sourire. Une confirmation des bons chiffres de juillet est désormais attendue. La moitié des professionnels interrogés constatent une tendance des réservations à la hausse. La seule inquiétude résidant dans l’évolution de l’épidémie. Car l’autre tendance qui se confirme, c’est la réservation de dernière minute. Mais pour l’heure, l’Aveyron reste bel et bien attractif. Il suffit de voir la belle fréquentation des offices de tourisme du département.

En chiffres

360  millions d’euros. La dépense des touristes enregistrées en 2019 en Aveyron.
39 %   des professionnels du tourisme interrogé juge le taux d’activité élevé en ce mois de juillet 35 % le trouve stable.
4791.  Le nombre d’avis « excellents » déposés par des touristes sur les 8414 avis enregistrés entre le 1er juillet et le 31 juillet.
56 %   des professionnels interrogés constatent que le panier moyen de dépense des touristes est équivalent à celui de l’année dernière. 19 % le trouvent supérieur.
1.  Sur le podium, les visiteurs de la région parisienne sont les plus nombreux. Arrivent ensuite, dans l’ordre : l’Hérault, la Haute-Garonne, Bouches-du-Rhône et Tarn.
 

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

583 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Une entrée avec placard amén[...]

30.62 €

Quartier Faubourg, place de parking non couverte au sein d'une résidence sé[...]

553 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Très beau 3 pièces rénové si[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir