L’Étoile sportive combinoise se projette sur la saison prochaine

Abonnés
  • Le bureau de l’ESC et les coachs.
    Le bureau de l’ESC et les coachs.
  • Le Maire Laurent Alexandre et son adjointe Christine Teulier étaient présents.
    Le Maire Laurent Alexandre et son adjointe Christine Teulier étaient présents.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

"C’est une saison compliquée, plus exactement une fin de saison tronquée par le Covid-19 que nous venons de connaître", entamait le président de l’ESC Gregory Passeneau, en ouverture de l’assemblée générale du club qui s’est tenue samedi dernier à Combes.

Et de poursuivre : "Vu l’état d’urgence sanitaire, le sportif n’était pas la priorité. Néanmoins, nous pouvons considérer cette saison comme bonne. Nous avions enregistré cette année 99 licences dont 72 de joueurs. Normalement un effectif suffisant pour engager trois formations et pourtant, parfois nous avons eu du mal à le faire. Je regrette la désinvolture de certains joueurs qui ne daignent même pas répondre à nos messages. Dommage, car c’est collectivement que notre club avancera".

Le coach de la "Une", Marc Fernandes, complétera les dires de son président en regrettant le manque d’assiduité de ses troupes aux entraînements, qui expliquent sans doute les deux seules défaites enregistrées coup sur coup pour les deux premiers matchs de championnat. Ensuite que des victoires et trois nuls.

Ce qui fait que l’ESC pouvait prétendre à la montée, d’autant plus que les Combinois avaient un calendrier favorable avec la réception du leader La Méridienne, dont l’accession à l’étage supérieur a été saluée sportivement par les combinois. Ces derniers n’ont pas oublié leurs exploits en Coupe d’Occitanie, battus en 8e de finale alors que l’ESC, petit Poucet de cette coupe, menait 2-0 à 5 minutes de la fin.

Manque de stades

Stéphane Llames, coach de la "Deux" regrette également le manque de sérieux de son groupe, qui possédait de la qualité. Néanmoins il a joué son rôle de pourvoyeur de l’équipe "Une". Donc difficile de créer un état d’esprit quand l’équipe change tout le temps.

La "Trois", de Serge Moreira et Dimitri Pzienczykowski, amalgame d’anciens et de jeunes, s’est fait plaisir tout le long de la saison.

Un petit mot sur l’école de foot des Rives du Lot avec laquelle l’ESC est partenaire. Il en est ressorti "que cette école est représentée dans toutes les catégories de jeunes, mais en revanche le manque de stade se fait criant, et risque à terme de créer problème pour sa gestion globale".

Présents à cette AG, le maire aubinois Laurent Alexandre et son adjointe Christine Teulier ont assurés être "très attachés au monde associatif, qu’il soit sportif ou autre, car c’est le maillon essentiel de la vie dans une commune. Les équipements sportifs sont les propriétés de la ville, donc un bien commun qu’il faut apprendre à partager. Nous allons travailler sur l’occupation des stades et il n’y a aucune raison pour que vous ne jouiez pas de temps en temps à Léopold-Goryl".

Le bureau démissionnaire se présente ainsi : président, Grégory Passeneau ; trésoriers, Marie-Jeanne Witzak et Maxime Boutin ; secrétaires, Arnaud Garric et Guillaume Quillet.

Équipe technique : la "Une", Marc Fernandes et Stéphane Llames ; la "Deux", Serge Moreira et Dimitri Pienczykoski ; la "Trois", Damien Marre.

Au mois d’août, les entraînements se déroulent au stade René-Gres à partir de 19 heures les lundis, mercredis et vendredis. Ils sont ouverts à tous ceux qui veulent rejoindre l’ESC.

ROBERT LOURENCO
Voir les commentaires
L'immobilier à Aubin

49950 €

Proche de la cité thermale de Cransac ; sur la commune d'Aubin quartier Le [...]

136500 €

AUBIN - Sur 1900 m², vous apprécierez la tranquillité de cette grande mais[...]

59500 €

Ancien relais de diligence à rénover 200m2 de bati comprenant: 1 appartemen[...]

Toutes les annonces immobilières de Aubin
Réagir