Lédergues : Marcel de Lentin nous a quittés

  • Marcel.
    Marcel.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Marcel, la rapidité et la violence de ta maladie ont ébranlé tous ceux qui t’ont connu côtoyé et apprécié, nous plongeant dans la douleur.

Tu as vu le jour à Lentin à côté de Lédergues il y a 80 ans. Fils unique, tes parents étaient menuisiers ambulants. Ta carrière professionnelle débute comme apprenti mécanicien dans divers garages de la région. S’en est suivi le service militaire de 28 mois pendant la guerre d’Algérie où tu surveillais la frontière tunisienne dans le désert. Tu as été décoré de la médaille des anciens combattants. Très apprécié pour la précision de ton travail, tu as fini ta carrière comme cadre mécanicien.

Ton chemin a croisé la route de Jeanine Massol de Bel Air Lagarde. Vous avez uni vos vies en 1966, quatre ans pus tard Frédéric a illuminé votre quotidien. Non loin du travail, vous avez construit votre maison à Albi.

D’un tempérament jovial et gai avec un rire typé, tu allais à la rencontre des personnes, autour d’un verre, d’un repas lors des fêtes votives. Tu étais soucieux des autres et savais rester discret. Ton analyse pertinente était appréciée. À la retraite quel plaisir de profiter du bon temps passé à bricoler, à aider les voisins, ta famille, tu savais rendre service en effectuant diverses réparations sans attendre de retour. Tu cultivais le jardin, fruits et légumes, outre ta famille tu en faisais profiter aux alentours, surtout lors de la cueillette des cerises.

Tu étais un homme de passion. Tu étais spécialisé dans la réparation des pendules anciennes : les comtoises ou les carillons. Fan de brocante, tu dénichais des objets rares ou des pièces pour tes pendules et des cigales que tu aimais collectionner. Que de pendules réparées ou de caisses rénovées, de bouche à oreille tu avais une clientèle fidèle avec qui des liens se sont tissés. Doué dans tous les domaines, même la peinture sur tableau te convenait. Tu distribuais tes œuvres généreusement autour de toi.

Toutes les semaines, avec la 205 blanche, tu regagnais Lentin, ton village natal. Tu aimais ton Lentin, ton coin de paradis, ta maison et ton lopin de terre.

Marcel a eu une vie riche de rencontres et d’amitiés. En ce début avril 2020, une figure locale intègre et attachante s’est éteinte, accompagnée jusqu’au bout par Jeanine et Frédéric.

Maintenant, l’odeur caractéristique du poste à souder, du tour, le bruit du marteau et de la lime sur l’étau vont nous manquer. Le balancier s’est arrêté, Monsieur Tic-Tac a tiré sa révérence.

Chacun gardera en son for intérieur, les souvenirs impérissables de moments de bonheur et d’amitié partagés. Abattus par ton départ, nos cœurs déchirés, nos yeux de larmes embrumés, nous t’avons dit adieu le 6 avril lorsque tu as rejoint ta dernière demeure à Lentin.

Merci Marcel d’avoir été ce que tu fus. Le chagrin de Jeanine et de Frédéric n’a d’égal que le vide de ton absence.

La messe de sépulture a été célébrée par l’abbé André Massol, beau frère de Marcel le 19 juillet à Lentin.

Tu nous manques beaucoup.

CORRESPONDANT
Voir les commentaires
L'immobilier à Lédergues

47000 €

Située à proximité de Lédergues, à 15 km de Réquista, 25 km d'Albi et 35 km[...]

45500 €

Limite Aveyron/Tarn à seulement 40mn d'Albi et de Rodez, maison de village [...]

48000 €

Lédergues est un village situé à 12 mn de Réquista et 11 mn de Tanus et de [...]

Toutes les annonces immobilières de Lédergues
Réagir