La commune indentifiée comme une terre colonisée par le moustique tigre

  • Une association s’est créée pour s’occuper des chats errants.
    Une association s’est créée pour s’occuper des chats errants.
Publié le

Lors du dernier conseil municipal en date, il a été lu un courrier de l’Agence Régionale de Santé qui indique que la commune fait partie des territoires colonisés par le moustique tigre, au même titre qu’Aubin, Capdenac, Cransac, Decazeville, La Cresse, Livinhac-le-Haut, Millau, Olemps, Saint-Affrique et Villefranche-de-Rouergue. Elle rappelle que l’unique moyen de freiner efficacement la progression du moustique reste la destruction des lieux de ponte à l’échelle communale (suppression des eaux stagnantes).

Dans un tout autre domaine, le maire Gilles Pons a distribué aux élus locaux le plan réalisé par l’architecte Charles Couderc concernant l’aménagement de Saint-Martin-de-Bouillac et a proposé de se réunir en septembre afin de partager de nouvelles idées.

D’autre part, l’association "Bouille de chat Bouillac12" a reçu son récépissé d’inscription de la sous-préfecture de Millau. Il conviendra donc de réaliser une convention entre l’association, la commune, le cabinet vétérinaire de Decazeville, afin que l’association puisse procéder à la capture et la stérilisation des chats errants sur la commune.

Enfin, Gilles Pons a fait part d’une enquête publique relative à l’extension et au renouvellement de la carrière située sur la commune des Albres et exploitée par la société Rouquette Travaux Publics. Cette enquête a débuté le 18 août et se déroulera jusqu’au 19 septembre.

Sophie Latapie
Voir les commentaires
L'immobilier à Bouillac

25000 €

Bouillac : Terrain à bâtir viabilisé 384 m², libre de constructeur, tout à [...]

Toutes les annonces immobilières de Bouillac
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?