Éducation : le syndicat Unsa réclame un "protocole clair et précis" pour la rentrée

  • Sébastien Ségur, co-secrétaire de l'Unsa Aveyron, en touré par Sophie Heran et Fanny Desplaques.
    Sébastien Ségur, co-secrétaire de l'Unsa Aveyron, en touré par Sophie Heran et Fanny Desplaques. Reproduction Centre Presse - Reproduction Centre Presse
Publié le , mis à jour

Les responsables syndicaux déplorent également la mise en place d'éventuelles nouvelles mesures qui arrive "seulement quelques jours avant la rentrée".

La rentrée des classes est toujours un moment particulier aussi bien pour les enseignants que pour les élèves.

Mais cette année, « les inquiétudes sont nombreuses », souligne Sébastien Ségur, secrétaire départemental de l’Unsa et directeur d’école à Mayran. Ainsi, les enseignants réclament « un protocole clair et précis, qui ne change pas tous les deux jours ».


Et puis, « un protocole sanitaire qui arrive quelques jours avant la rentrée, c’est un peu court pour digérer d’éventuelles nouvelles mesures », glisse Sébastien Ségur. Les représentants du syndicat Unsa dénoncent également un manque «d’harmonie et de cohésion entre les établissements et les circonscriptions. L’administration doit faire confiance aux équipes enseignantes».

Car des cas très concrets vont rapidement se poser pour les enseignants: «Depuis six mois, on s’est habitué à s’adapter mais il y a des matières où il est encore plus difficile d’anticiper… Comment organiser les travaux pratiques en sciences, ou encore faire les classes de musique avec le matériel que cela demande. Il reste encore beaucoup d’inconnues», assure Fanny Desplanques, professeur à Rignac.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?