À Rodez, un Gilet jaune manifeste...tout seul !

  • Serge ne lâche rien. Il manifeste tout seul les samedis.
    Serge ne lâche rien. Il manifeste tout seul les samedis. s.o. / s.o / s.o.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Serge ne lâche rien ! Alors qu'en France, un appel a été lancé pour une nouvelle mobilisation des gilets jaunes, depuis le confinement, à Rodez seul Serge a répondu. Ce samedi, il a donc manifesté tout seul sur le marché. Gilet jaune sur les épaules, pancarte à  la main, le manifestant a défilé, entre les allées des vendeurs de légumes et charcuterie. Nombreux sont les passants qui lui ont demandé des informations...."Cela fait des années que je milite. J'étais à Notre-Dame-des-Landes, ça a duré 35 ans et nous avons gagné !" se félicite Serge qui croit au mouvement populaire des Gilets jaunes. 

À la question de "pourquoi vous militez précisément", Serge répond sans hésitation: "Contre tout ce merdier" ! "Aujourd'hui, on nous demande de porter un masque, et de se faire vacciner, demain, on nous mettra une puce pour nous localiser". Sur son masque, le militant a écrit "travaille, consomme et ferme ta gueule". Il demande donc une liberté d'expression qu'il sent en danger, mais également un avenir incertain. Et de montrer sa pancarte : "Vous direz à vos enfants, plus tard, que vous avez laissé faire ". Tout ce que le militant refuse. "Mes enfants sont grands, mais il faut continuer le combat", "même seul", aurait-il pu ajouter. 

S.O.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

54.5 €

Box de garage fermé et sécurisé situé à deux pas du Centre ville et du Jard[...]

40 €

RODEZ Dans une résidence neuve et sécurisée, place de parking privative de [...]

439 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Ravissant 2 pièces avec jar[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Les commentaires (2)
sergio Il y a 11 jours Le 14/09/2020 à 18:40

Dommage de voir toute ces pleureuses et si peut de monde le jour donné...

sergio Il y a 11 jours Le 14/09/2020 à 18:40

Dommage de voir toute ces pleureuses et si peut de monde le jour donné...