Les victimes de violences familiales de plus en plus nombreuses

  • Les responsables d’une association qui, malheureusement, ne manquent pas de travail.
    Les responsables d’une association qui, malheureusement, ne manquent pas de travail. REPRO CPA / REPRO CPA
Publié le / Mis à jour le S'abonner
-- partages

L’an dernier, le CIDFF a constaté une hausse de près de 25 % des violences conjugales et familiales en Aveyron, portant le nombre des victimes à 250.

Les membres et responsables du Centre d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles de l’Aveyron (CIDFF) se sont réunis tout récemment pour évoquer notamment l’année écoulée et les perspectives sur l’exercice 2020/2021.

Malgré la Covid, nombre de personnes ont répondu présent lors de cette assemblée générale, dans une démarche de soutien au CIDFF et aux actions de terrain menées en faveur des femmes et des familles du département soumises à des situations de violence.

Nora Husson, coordinatrice nationale du réseau des CIDFF et Anne Marty, coprésidente de la Fédération régionale Occitanie, étaient également présentes. Ces deux dernières en ont profité pour souligner l’activité et le développement du CIDFF depuis 10 ans, la reconnaissance par le réseau national du travail du CIDFF Aveyron, notamment dans la mise en place d’actions expérimentales déployées au niveau de la région Occitanie.

Plus globalement, les participants n’ont pu que constater la dégradation du climat conjugal et familial sur le département. Un constat corroboré par l’augmentation des accompagnements de personnes par l’association : 201 victimes en 2018 contre 250 en 2019, soit une augmentation de 25 %.

La nouvelle présidente Anne-Marie Bonnefous a indiqué que le CIDFF allait très prochainement accueillir un nouveau collaborateur (ou collaboratrice) qui viendra renforcer l’équipe de professionnels déjà au service des femmes et des familles victimes de violences. Cette mission s’inscrira dans le cadre d’un service spécialisé d’aide aux fwemmes victimes de violences sexistes (SAVS).

Anne-Marie Bonnnefous a également précisé que l’association travaillait sur des actions de formation des professionnels qui permettront d’améliorer la détection et la prise en charge des victimes de violences.

Composition du bureau

Anne-Marie Bonnefous, présidente ; Nancy Destefanis-Dupin, trésorière ; Gisèle Aussel, secrétaire.

Centre Presse
Voir les commentaires
Réagir