Sénatoriales : la "vraie gauche" se rassemble pour défendre la ruralité

  • Jean-Louis Denoit et Corinne Compan, Pierre Pantanella et Isabelle Courtial.
    Jean-Louis Denoit et Corinne Compan, Pierre Pantanella et Isabelle Courtial. C.C. / C.C.
Publié le / Mis à jour le S'abonner

Certes, il y aura bien deux titulaires et deux remplaçantes, mais ce sont "quatre candidats avant tout qui se présenteront aux suffrages du 27 septembre", préviennent-ils déjà. Et pour cause, ils appartiennent à des sensibilités différentes, rassemblées "pour faire gagner la gauche". Jean-Louis Denoit et Pierre Pantanella (tous deux au PS) auront à leur côté Corinne Compan (PCF) et Isabelle Courtial (Génération. s). Tous quatre sont des élus bien ancrés dans leur territoire. Jean-Louis Denoit à Viviez, Pierre Pantanella à Saint-Rome-de-Cernon. Le premier est trésorier de l’Association départementale des maires, le second y siège et préside également l’association des maires ruraux de l’Aveyron. Côté féminin, Corinne Compan est secrétaire fédérale du Parti communiste, conseillère départementale de Millau 1 et adjointe à la maire de Millau. Et Isabelle Courtial est conseillère municipale d’opposition à Onet-le-Château.

Leur objectif : siéger au Sénat "pour défendre le maintien des services publics particulièrement mis à mal et garantir l’équité financière des zones rurales tout en innovant avec l’aide des fonds publics". Un programme qui rejoint "la préoccupation de nombreux élus locaux" qu’ils comptent bien tous rencontrer au sein de leur campagne.

Une campagne placée sous le signe "de l’honnêteté politique car on affiche clairement nos couleurs, celles de la vraie gauche dont on partage les mêmes valeurs, loin des politiques menées par le gouvernement". Une union, donc, qui selon eux pourrait préfigurer une nouvelle mobilisation politique en Aveyron pour d’autres élections, quitte à l’élargir à d’autres sensibilités de gauche.

Christophe Cathala
Voir les commentaires
Réagir