Le Fabriqué en Aveyron se bâtit sur la notion de qualité

Abonnés
  • L’an dernier, 6 500 personnes ont visité le premiers salon Fabriqué en Aveyron.
    L’an dernier, 6 500 personnes ont visité le premiers salon Fabriqué en Aveyron. Archives CPA
Publié le

Le 2e salon de l’estampille mettra ce week-end en lumière les valeurs d’une démarche territoriale forte.

Ce week-end, le Fabriqué en Aveyron est à l’affiche. À l’affiche de la salle des fêtes de Rodez, qui accueille dès aujourd’hui et jusqu’à dimanche, dans un contexte sanitaire forcément particulier, pas moins de 94 exposants et, c’est l’ambition des organisateurs, plusieurs milliers de visiteurs.

Pour mémoire, c’est dans le cadre d’un projet décidé le 29 septembre 2008 et officiellement lancé en 2010 que le conseil départemental a pris l’initiative, avec l’ensemble de ses partenaires économiques, de déposer la signature "Fabriqué en Aveyron".

Il s’agissait, et il s’agit encore aujourd’hui, de " mettre en valeur les savoir-faire, les filières emblématiques et les produits de l’Aveyron ". Une démarche qui se veut, selon ses protagonistes, "au service de l’attractivité et de la compétitivité de l’Aveyron en permettant la création de valeurs et d’emplois sur le territoire aveyronnais".

Une belle vitrine

Environ 480 entreprises et plus de 3 600 produits fabriqués et/ou transformés sur le territoire aveyronnais sont à ce jour estampillés. Plusieurs domaines d’activité sont représentés, de l’agroalimentaire, incontournable, à l’artisanat d’art, en passant par l’habitat, la construction, le bois et l’ameublement, l’édition, l’imprimerie, la mécanique et le travail des métaux, le textile et le cuir… Pour tous ces secteurs, les process de fabrication, ainsi que l’origine des matières premières, sont pris en compte pour l’attribution de l’estampille. De même, il est nécessaire qu’au moins 50 % du prix de revient des produits estampillés soient générés localement.

Cette estampille, les candidats ne peuvent l’obtenir qu’en passant devant un comité d’agrément composé de représentants du conseil départemental, des chambres consulaires et d’Aveyron Ambition Attractivité. Ce comité examine tous les deux mois les demandes d’octroi de la signature et son usage pour les produits Fabriqués en Aveyron. Il s’appuie par ailleurs sur les avis de la Direction départementale de la cohésion sociale et protection des populations. L’entreprise qui reçoit l’agrément Fabriqué en Aveyron, pour un ou plusieurs de ses produits et pour une durée de trois ans, bénéficie d’un contrat de licence de marque "par lequel elle s’engagera à un usage loyal de la signature cédée".

De manière quasi unanime, les entrepreneurs qui détiennent l’estampille s’en félicitent, notamment quand il s’agit de travailler avec des clients extérieurs au département. " Pouvoir bénéficier d’une vitrine pareille est un plus indéniable, surtout quand on est amené à se déplacer, expliquaient l’an dernier plusieurs estampillés lors du premier salon Fabriqué en Aveyron. Parce ce que c’est à l’extérieur que l’on mesure l’image positive du département, une image sur laquelle les gens posent des notions de qualité, de sérieux, de rigueur. "

Des notions que les visiteurs de ce 2e salon pourront directement vérifier auprès des exposants qui bénéficient d’une estampille dont l’aura économique et territoriale ne cesse de briller.

François Cayla
Voir les commentaires
Réagir