Journées du patrimoine : Les visites de Rodez Agglomération sont annulées

  • Les quatre visites guidées de l'église Saint-Amans sont annulées.
    Les quatre visites guidées de l'église Saint-Amans sont annulées. Reproduction Centre Presse - Reproduction Centre Presse
Publié le

Suite au passage du département en "zone rouge", Rodez Agglomération a décidé d'annuler toutes les visites et rassemblements des journées du patrimoine. 

"Au moment où la situation sanitaire du département impose un respect accru des règles de distanciation sociale, il nous paraît en effet inopportun d'inviter nos concitoyens à se regrouper", a souligné le service du patrimoine, vendredi 18 septembre. 

Sont alors annulés : 

- Les circuits commentés en bus  

- Les visites de l'église de Luc 

- La visite de l'ancien petit séminaire, Maison Saint-Pierre

- Le diaporama "Histoire de Rodez au banc d'essai", à l'auditorium de l'école de musique 

- Les visites de l'église Saint-Amans 

- Les visites "Rodez, de place en place" 

- Les visites de l'ancien couvent des Capucins (ancienne prison)

- Les visites de l'abbaye du Monastère

- La visite "Rodez, art déco"

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

325 €

A louer, appartement de type T1 Bis de 37 m2 situé Rue St Cyrice, à 200 mèt[...]

240 €

SECTEUR COEUR DE VILLE. Magnifique et agréable studio e disposant d'une piè[...]

394 €

T1Bis 2e, parking Entrée, dégagement avec placards, séjour avec coin cuisin[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?

Les commentaires (1)
Anonyme16952 Il y a 1 année Le 18/09/2020 à 17:58

On annule les journées de patrimoine, mais dans le même temps on laisse les bars et restaurants ouverts jusqu’à 2h et on maintient le salon du fabriqué en Aveyron... où est la logique dans tout ça encore une fois... A si le business d’abord, la culture on attendra... c’est triste