Rodez : sur la place de la Cité, les nuits agitées agacent les riverains

Abonnés
  • Si la journée, la place de la Cité fait l’unanimité auprès de tous, la nuit tombée, elle est souvent théâtre d’incivilités.
    Si la journée, la place de la Cité fait l’unanimité auprès de tous, la nuit tombée, elle est souvent théâtre d’incivilités.
Publié le

Une nouvelle rixe a dégénéré dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme se blessant avec un couteau. Depuis le début de l’été, ces incivilités et bagarres se répètent sur la nouvelle place ruthénoise. De quoi excéder commerçants et riverains. Le maire, Christian Teyssèdre, demande davantage de moyens pour la police nationale.

Depuis le déconfinement et les premiers rayons de soleil, elle est devenue incontournable pour le tout Rodez. La nouvelle place de la Cité fait l’unanimité et personne ne regrette les anciennes places de parkings cabossées. Aujourd’hui, on aime s’y prélasser sur une terrasse de café, on y amène les enfants jouer, on s’y retrouve pour s’asseoir cinq minutes sur un banc, on la photographie… Mais, comme tout lieu de vie, la place de la Cité a ses parts d’ombre également.

La nuit tombée, les incivilités se multiplient et troublent l’habituelle quiétude du centre-ville. Passé minuit, on y squatte, on y boit, on y fait du bruit, on y organise des "afters" en attendant la réouverture des établissements de nuit. Et parfois, souvent même, on s’y bagarre. "Cet été, c’était presque tous les soirs !", souffle même ce commerçant, souhaitant conserver son anonymat. "Désabusé", il n’hésite pas à pointer du doigt les policiers : "On les appelle tout le temps, mais ça ne change rien. Ils arrivent trop tard, constatent et repartent", regrette-t-il.

"Rodez est une ville tranquille, elle doit le rester"

Du côté des forces de l’ordre, on assure néanmoins avoir un œil tout particulier sur cette "nouvelle" délinquance et "faire de son mieux". Plusieurs patrouilles ont lieu chaque soir et les interpellations se multiplient, notamment au cœur de l’été lorsque certaines rixes ont débordé, entraînant parfois des coups de couteau !

"J’espère qu’à l’automne, tout ça va se calmer car Rodez est une ville tranquille et elle doit le rester !", nous confiait cet autre commerçant, lui aussi désireux de conserver son anonymat "pour ne pas avoir d’ennui !". Car si certains entrevoient déjà une certaine accalmie, les histoires de la place de la Cité nourrissent néanmoins toujours les discussions. à l’image de celle partagée massivement sur les réseaux sociaux la semaine passée. Dans la nuit de vendredi, deux riverains, excédés par le bruit, ont eu maille à partir avec une bande de jeunes. Les coups donnés ont fait deux blessés légers. à l’arrivée de la police, les belligérants avaient pris la fuite.

Une nuit de jeudi à vendredi de nouveau agitée

Ces derniers jours, un autre Ruthénois a partagé sa colère sur les réseaux sociaux, dénonçant cette fois des détériorations et "une insécurité qui règne dans le cœur de Ville". Et hier matin encore, de nombreux Ruthénois, le premier édile en premier (lire par ailleurs), déploraient une nouvelle nuit de jeudi à vendredi agitée. Dès le matin, la rumeur d’une nouvelle rixe se terminant à coups de couteau s’est répandue dans la ville… Finalement, un homme a bel et bien été légèrement blessé par arme blanche. Mais selon la police nationale, cet individu, déjà connu de leurs services, se serait infligé la blessure lui-même à la suite d’une bousculade…

Christian Teyssèdre : "La police est en manque d’effectifs"

Conscient des nouveaux problèmes d’insécurité sur la place de la Cité, la nuit tombée, le maire de Rodez nous a confié avoir écrit à la préfète récemment. "Je lui ai demandé davantage d’effectifs pour la police nationale car c’est elle seule qui peut intervenir. Aujourd’hui, elle est débordée et ne peut pas faire régner l’ordre avec seulement cinq, six policiers toutes les nuits […] Surtout, que la place de la Cité n’est pas la seule à connaître des problèmes actuellement. C’est le cas également du côté de la Madeleine. Je suis aux côtés des riverains et j’espère que tout cela va se régler. J’invite les commerçants à jouer le jeu également en ne servant plus d’alcool après les heures de fermeture", a-t-il réagi, hier après avoir, une nouvelle fois, été réveillé à plusieurs reprises pour des problèmes d’incivilités dans la nuit de jeudi à vendredi…

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

363 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Appartement rénové proximi[...]

866 €

GRAND TYPE 4 DE 115 M2 SITUE AVENUE AMANS RODAT COMPOSE D'UNE GRANDE ENTREE[...]

349 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE Petit sas d'entrée, séjour s[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir