Football : Alégué (Rodez) mis à l'écart

  • Alégué n'est pas dans le groupe ce soir pour affronter Sochaux.
    Alégué n'est pas dans le groupe ce soir pour affronter Sochaux. Centre Presse - Jean-Louis Bories
Publié le

Rodez affronte Sochaux ce soir dans le Doubs à 19h dans le cadre de la 4e journée de Ligue 2. Les Ruthénois se déplacent sans Alexis Alégué, mis au ban à cause de son comportement.

Hier, vendredi 18 septembre, lors de la mise en place d’avant-match à Vabre, alors qu’aucun blessé n’était à déplorer, Joris Chougrani, Pape Sané et Alexis Alégué étaient absents. Le premier avait une (bonne) raison familiale. Le deuxième payait sa prestation décevante face à Caen le week-end dernier. « J’attendais mieux de Pape », a ainsi expliqué Laurent Peyrelade en conférence de presse. Et le troisième a été mis au ban. « Pour Alexis, c’est surtout par rapport à son comportement », ne s’est pas caché l’ancien Manceau devant les micros.

« Il n’a pas le comportement collectif qu’il doit avoir en termes d’état d’esprit dans un club comme Rodez. On peut avoir du talent, mais sans état d’esprit, on ne peut rien faire. » Et d’évoquer une séance d’entraînement en milieu de semaine qui n’a pas dû être de tout repos… « Mercredi, il n’a pas eu le comportement adéquat, dommage pour lui. »

« Entre nous, il ne faut pas se comparer, a encore indiqué le coach, visiblement touché par cet épisode. On a besoin d’être très connectés entre nous. C’est ce qui fait qu’on est là depuis plusieurs années. Si on n’avait pas cela, je pense qu’on ne serait jamais là. C’est quelque chose qui est très précieux et dont on aura besoin toute l’année. Il y a un cadre de fonctionnement, de valeurs, de respect, de travail. Et quand tu en sors, il faut mettre quelques coups de bâton. »

Les compteurs remis à zéro dès ce lundi

Ce n’est pas une nouveauté pour qui connaît Peyrelade. Sa singularité a toujours été de faire passer l’homme avant le joueur, quoi qu’il en coûte. Et de confirmer : « Il ne faut pas que la qualité se fasse au détriment des valeurs, c’est capital. Les joueurs qui s’écarteront de ça : soit le groupe arrivera à les remettre dans le droit chemin, soit c’est moi qui le ferai. »

Avant de ne pas fermer définitivement la porte. « Ce n’est pas une sanction. Mais un cadre de fonctionnement. Un apprentissage. Une éducation. Ce n’est pas grave en soi ; lundi on repartira pour une semaine d’entraînement, point. Le haut niveau, c’est de la persévérance, du travail, de la résilience, pas de la rancune. »

A.P
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

523 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement avec vue degage[...]

441 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE Hall d'entrée avec placard p[...]

31 €

RODEZ : Centre Ville, emplacement de parking dans garage double.[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir