5 200 heures de bénévolat effectuées en 2019

  • Le Secours populaire français de Decazeville a bien respecté la distanciation sociale lors de son assemblée générale.
    Le Secours populaire français de Decazeville a bien respecté la distanciation sociale lors de son assemblée générale.
Publié le

Le travail des bénévoles est essentiel afin de faire face aux nouvelles demandes toujours plus nombreuses.

Malgré les restrictions liées à la Covid-19, l’assemblée générale du comité du Secours Populaire français de Decazeville s’est tenue en présence d’élus, de bénévoles et de Philippe Debar, secrétaire départemental nouvellement nommé.

Le bilan moral, présenté par Patricia Garric, secrétaire générale du comité, a précisé l’activité de 2019. Aide alimentaire (104 familles), aide au carburant (19 familles), bons d’achat alimentaire (45 familles), tickets cinéma, etc.

Première chasse aux œufs en avril à Cransac avec les Orteils au Soleil.

Hausse du nombre des personnes aidées

La proportion des personnes aidées est en hausse, ce qui démontre bien une augmentation des demandes accordées. En parallèle, les dons des particuliers ont baissé et les subventions restent équivalentes. La principale ressource du comité decazevillois vient donc des initiatives régulières (braderies, vide-greniers, tombola, vestiaire, etc) et du travail assidu des bénévoles (4 800 heures réalisées en 2018, 5 200 en 2019). Les sommes importantes liées au local actuel et aux aides financières sont l’essentiel des charges.

Une adapatation à tous les niveaux

L’année 2020, si particulière, a amené le comité à recevoir de nouvelles demandes, à revoir les distributions et l’accueil pour respecter les mesures sanitaires préfectorales que Philippe Debar a bien précisées. Il a ensuite évoqué le congrès national bisannuel à Perpignan, qui a mis en avant les efforts portés sur la solidarité internationale basée sur une coopération avec les personnes étrangères en France et les structures en place dans les pays.

Des sorties appréciées

Les sorties, très appréciées, ont amené une moyenne de 20 adultes et 25 enfants à Laguiole, en février ; à Pareloup, en juillet, puis à QuercyLand (Souillac), en août, pour la traditionnelle Journée nationale des Oubliés des Vacances. En outre, des chèques vacances ont complété le financement d’une semaine de vacances pour deux familles.

Toutes ces aides sont soumises à justificatifs de ressources et entretien, très souvent en lien avec les services sociaux ou d’autres associations et le principe d’une participation, même modique, est toujours demandée.

Le bilan financier a montré un résultat net (- 202 €) bien plus favorable qu’en 2018.

Didier Latapie
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

106000 €

A VENDRE- Immeuble à usage locatif comprenant local commercial en rez-de- c[...]

128000 €

Dans une Résidence neuve au coeur de DECAZEVILLE, appartement T3 de 63,60m²[...]

101650 €

DECAZEVILLE - Immeuble d'habitation avec 2 appartements duplex de 65 m², pr[...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir