Decazeville : Terres d'ailleurs, un festival à ne pas rater

Abonnés
  • Le réalisateur Luc Marescot.
    Le réalisateur Luc Marescot. Communauté des communes
Publié le

Cette animation qui fait la part belle à plusieurs domaines revient cette année avec cette fois pas moins de quatre documentaires.

Decazeville accueille une nouvelle fois "Terres d’Ailleurs", un festival à la croisée de plusieurs mondes : les sciences, l’exploration, la littérature de voyage, l’ethnographie, l’art…

Des explorateurs, scientifiques, auteurs, réalisateurs… partis au bout du monde pour mettre en lumière des territoires fascinants, méconnus, espèrent éveiller les consciences sur la nécessité de les préserver. Quatre documentaires à voir absolument à la salle Yves Roques, c’est gratuit.

Mercredi 23 septembre, à 18 heures : "Frère des arbres". Projection du film documentaire en présence du réalisateur Luc Marescot. Chef papou originaire de la tribu des Hulis en Papouasie-Nouvelle Guinée, Mundiya Kepanga est un enfant de la forêt né sur le tapis de feuilles d’un ficus séculaire.

Avec poésie et tendresse, il partage son amour de la forêt mais dévoile également les ravages de la déforestation qui s’est dramatiquement accélérée dans son pays. Jeudi 24 septembre, à 18 heures : "On a dormi sous la mer". Projection du documentaire en présence d’un membre de l’expédition.

Grâce à une capsule sous-marine inédite, réinventant les habitats sous-marins, les plongeurs sous-marins Ghislain et Emmanuelle Bardout vont vivre sous l’eau 24 h/24, au cœur du récif corallien de Moorea, pour observer des phénomènes méconnus au cœur de la Polynésie Française pour mieux comprendre le fonctionnement du récif et des animaux qui l’habitent.

Vendredi 25 septembre, à 20 h 45 : "Himalaya, la marche au-dessus".

Projection du documentaire en présence de l’aventurier Eliott Schonfeld qui s’est lancé dans 4 mois d’une traversée de l’Himalaya, seul et à la rencontre des derniers nomades de la planète. L’objectif de son odyssée, véritable "marche de la décroissance" pour finir l’expédition en autonomie absolue. Samedi, 26 septembre, à 20 h 45 : "700 requins dans la nuit". Projection du documentaire en présence du biologiste marin Johann Mourier.

En Polynésie, une meute de 700 requins fait la loi dans la passe de l’atoll Fakarava. C’est le plus grand regroupement de requins gris connu à ce jour.

Comment évolue-t-il ? Quelles sont ses stratégies de survie, de chasse et de reproduction ?

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
L'immobilier à Decazeville

67500 €

A VENDRE-spacieux appartement T3 traversant de 100m2 avec cave et balcon.gr[...]

19000 €

Decazeville, proche du centre, venez découvrir ce terrain sur les hauteurs [...]

203000 €

Immeuble d'environ 800m2 comprenant 1 parking ( ancienne station service ) [...]

Toutes les annonces immobilières de Decazeville
Réagir