Accident mortel de Cassagnes-Beghonès : « Je me suis dit : ce coup-ci ça ne passera pas… »

  • .
    . jat
Publié le , mis à jour

« Quand je me suis engagé et que j’ai revu le motard, je me suis dit: ce coup-ci, ça ne passera pas». Ou comment une simple « faute d’inattention » peut entraîner l’irréparable… Le 9 juillet dernier, ce commerçant non-sédentaire rentre tranquillement à son domicile avec son épouse, après un repas de famille. Il n’a pas bu. Au lieu-dit Le Bousquet, sur la commune de Cassagnes-Beghonès, il se présente à une intersection : il marque le stop, regarde à gauche, aperçoit une moto « au loin », regarde à droite et s’engage en oubliant de jeter un dernier regard sur sa gauche…Cela sera fatal au motard, un père de famille âgé d’une cinquantaine d’années, artisan dans la commune. Le choc est d’une rare violence.
« J’ai mal jugé la distance, je pensais avoir le temps de passer […] Je suis désolé, c’est tellement dur », confie le conducteur à la barre du tribunal.« En 42 ans de conduite, il n’a jamais eu un problème. Nous ne sommes pas face à un fou du volant », fait valoir son conseil, Me Christelle Cordeiro.
Présent à l’audience, le fils du défunt motard n’en veut pas franchement au prévenu d’ailleurs, juste rappelle-t-il que son père était « un pilote confirmé, très prudent et passionné par la moto ». Sa disparition avait d’ailleurs plongé le village de Cassagnes dans une grande peine l’été dernier. « Il a suffi d’une seule faute d’inattention… », résumera le procureur, Bernard Salvador, requérant huit mois avec sursis à l’encontre du conducteur. Ce dernier sera finalement condamné à six mois, avec sursis, et une amende de 600€.
 

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Cassagnes-Bégonhès

55000 €

A VENDRE - Au centre du village, cette jolie maison en pierres offre de gén[...]

52000 €

Maison Cassagnes Begonhes 4 pièce(s) 127 m2 + dépendances , composé d'une m[...]

171200 €

Entre Rodez et Albi, maison en pierre avec 4 chambres, pièce de vie, salle [...]

Toutes les annonces immobilières de Cassagnes-Bégonhès
Réagir