Trail : l’édition du festival des Templiers n’aura pas lieu cette année

Abonnés
  • Les traileurs devront encore ronger leur frein cette année.
    Les traileurs devront encore ronger leur frein cette année. Archive
Publié le

Sans visibilité sur l’évolution de la zone rouge, l’organisaion préfère annuler.

Era ne résonnera pas en 2020 et les fumigènes d’Odile Baudrier n’illumineront pas le petit matin aveyronnais. Du moins dans le cadre du festival des Templiers. L’organisation du rassemblement international a annoncé, ce mardi, sur son compte Facebook qu’elle était contrainte d’annuler, l’unique course maintenue, celle de 78 kilomètres, prévue le 15 octobre.

"Fin de tous les espoirs, fin d’une histoire chaotique, fin d’un combat erratique, fin de la partie signifiée d’un coup de sifflet érayé", indique le message. Plus concret, Kévin Bertrand détaille : "Nous sommes en zone rouge et nous n’avons aucune certitude d’en être sorti le 18 octobre. Nous devions faire le choix maintenant pour ne pas le regretter plus tard. Ni la préfecture, ni nous, n’avions de madame Soleil pour connaître la situation sanitaire du 18 octobre."

La décision a donc été prise au petit jour, ce mardi. "Lundi, on s’est dit qu’on se laissait la nuit pour réfléchir et nous l’avons décidé ce mardi." Depuis le début de la crise sanitaire, les organisateurs ont pleinement intégré le Covid-19 dans leur fonctionnement. "L’annulation était dans un coin de notre tête parce qu’on n’avait pas de visibilité mais on n’était pas dans le pessimisme." Pour autant, au mois de juillet, "une période bizarre où on devrait avoir un certain dynamisme", indiquait à l’époque Kévin Bertrand, l’organisation avait déjà intégré un éventuel coup dur.

La commande des cadeaux pour les coureurs ne pouvait pas attendre, alors leurs t-shirts ne comportaient pas de date sur le flocage.

Les protocoles impliquaient aussi l’obligation du port du masque FFP2 pour les personnes de plus de 60 ans (1 000 pièces étaient prévues et 4 000 masques chirurgicaux étaient commandés).

Des incertitudes pour l’année 2021

Plusieurs scénarios étaient aussi envisagés pour le départ avec notamment, une zone quadrillée d’un mètre pour espacer les coureurs dans les différentes vagues. Désormais, les organisateurs planchent sur l’année 2021 et saluent le soutien des collectivités locales "qui ne nous lâchent pas", loue Kévin Bertrand. "C’est en cours de validation avec les partenaires privés qui pensent à l’avenir du trail mais on ne sait pas encore à quelle hauteur."

Pour l’édition 2021, Kévin Bertrand ne souhaite pas s’engager. "En principe, nous commençons les inscriptions au mois de septembre et là encore, nous n’avons pas de madame Soleil qui peut nous indiquer ce qu’il en sera. Nous ne sommes pas en capacité de dire que tout sera beau."

Avec une touche d’optimisme quand même, un travail est en cours pour que les Templiers vivent encore, au travers d’autres projets. Des annonces devraient arriver dans les prochaines semaines.

Les modalités de remboursement seront précisées ultérieurement pour les 2 500 traileurs inscrits.

La Belle de Millau maintenue

Même si elle se déroule en marge du festival des Templiers, la Belle de Millau aura bien lieu.
« Nous avons plus de facilité pour modifier l’épreuve au dernier moment et ce sont essentiellement des Millavois qui y participent, explique Kévin Bertrand. Nous avons imaginé plusieurs modes de course, pour qu’elle ait lieu. »
Toujours pour soutenir la recherche contre le cancer du sein, un Jérusalema challenge se tiendra le 26 septembre, dans le respect des règles sanitaires, dès 14 h 30.
Le port du masque sera obligatoire.


 

Maxime Cohen
Voir les commentaires
L'immobilier à Millau

40 €

N796 - A louer place de parking rue du Rouergue. Le bien est soumis au sta[...]

385 €

Appartement F2 en centre ville - N416 - Appartement F2 situé en coeur de vi[...]

55 €

A LOUER , centre de Millau place de parking - A LOUER, en centre de Millau,[...]

Toutes les annonces immobilières de Millau
Réagir