Jeudi, le café le Tex Mex de Rodez a préféré renoncer à la soirée étudiante

  • Le Tex-Mex est resté fermé jeudi soir.
    Le Tex-Mex est resté fermé jeudi soir. Reproduction Centre Presse - Reproduction Centre Presse
Publié le

Jeudi soir, Bruno Monestier a préféré fermer ses portes que gérer "sanitairement" la foule étudiante du jeudi soir

Hier, vers midi, le patron du Tex Mex a averti sa clientèle habituelle via les réseaux sociaux : " Au vu des conditions sanitaires et du contexte actuel, Le Tex ferme exceptionnellement ce soir à 20 h. Nous serons bien ouverts les autres jours aux horaires habituels. Nous vous attendons donc bien demain matin à 7 h".

Une décision pas anodine pour Bruno Monestier, patron depuis plus de 20 ans de ce bar situé au carrefour des rues Saint-Cyrice et Béteille. En septembre et octobre, les soirées étudiantes battent leur plein le jeudi soir dans ce quartier de la ville, comme dans d’autres. "Ce sont mes plus grosses soirées" reconnaît-il volontiers. Celle de jeudi dernier n’a pas échappé à la règle d’ailleurs. Reste qu’il a eu la visite d’agents de police observant les manquements aux règles sanitaires comme la distanciation physique ou le port du masque chez ses clients. Une visite que beaucoup d’autres établissements de la ville ont également reçue. Avec pour quelques-uns, un avertissement à la clé. Autant dire que si la préfète n’a pas souhaité prendre de mesures restrictives relatives aux bars et aux restaurants du département, comme une fermeture avancée à 22 heures, la pression est bel et bien mise sur les établissements "festifs".

"Ce jeudi matin, j’ai reçu un courrier de la préfecture me faisant comprendre que ce qu’il s’est passé jeudi soir ne devait pas se reproduire. Pour être honnête, je n’ai pas envie de risquer une fermeture administrative. Mais surtout, je comprends cette position. Je reconnais que la situation sanitaire est compliquée. Tout comme il est compliqué pour nous aussi de gérer cette foule. Alors j’ai décidé de m’auto fermer" explique en outre Bruno Monestier. "Et dès ce vendredi matin, on va se retrousser les manches avec mon équipe pour voir ce que l’on peut faire. Mais ce n’est pas simple de faire appliquer les règles sanitaires dans le café. D’autant que nous sommes vraiment en bordure de la route et que si tout le monde s’amasse dehors, cela n’ira pas non plus…"

Pour Bruno Monestier, qui pour la première fois depuis longtemps n’a pas eu droit à la bonne humeur de ses étudiants un jeudi soir, "fermer reste la décision la plus raisonnable pour ce qui me concerne. Ce n’est pas de gaieté de cœur, mais je le redis, je trouve que la situation sanitaire est compliquée. Je préfère ne pas jouer avec le feu… "  Il lui reste à e d’espérer avoir trouvé une solution pour jeudi prochain.

JDM
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

523 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement avec vue degage[...]

1490000 €

A 25 km de Rodez et à 500 mètres à pied d'un pittoresque village médiéval a[...]

318 €

APPARTEMENT COMPOSE D'UNE PIECE PRINCIPALE AVEC CUISINE, UNE CHAMBRE ET SAL[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir
Les commentaires (1)
Anonyme17050 Il y a 25 jours Le 26/09/2020 à 16:12

Excellente démarche de Bruno Monestier. Je précise quand même à l'auteur de l'article que le Tex Mexx n'est pas à l'angle des rues St-Cyrice et Béteille, mais de l'autre côté, à l'angle des avenues Tarayre et de Bordeaux. A l'angle des rues St-Cyrice et Béteille, c'est la pharmacie du Faubourg.