Le camp du Larzac rend hommage à ses harkis

  • La préfète de l’Aveyron a rendu hommage aux harkis sur le Larzac.
    La préfète de l’Aveyron a rendu hommage aux harkis sur le Larzac.
Publié le

Les premières fraîcheurs du mois de septembre n’ont pas empêché les élus locaux, accompagnés de la préfète de l’Aveyron et des représentants des corps d’armée, de rendre un hommage aux Harkis. Comme chaque année, le 25 septembre les harkis sont honorés dans toute la France. En Aveyron, la stèle de La Cavalerie fait office de lieu de rassemblement. C’était la première venue de Valérie Michel-Moreaux en tant que préfète de l’Aveyron.

La cérémonie a été l’occasion pour Serge Ighilameur, le président de l’association des harkis de l’Aveyron, de rappeler leur histoire et saluer le rôle de l’armée dans le rapatriement des harkis. "Une partie des harkis fut rapatriée en métropole, grâce notamment à l’action de l’armée dont certains officiers ont sauvé des familles du génocide auquel nous étions destinés." À l’époque, La Cavalerie était un camp de transit pour les familles. 8 000 personnes y sont passées, indique la stèle inaugurée en 2017. "Ils ont ensuite été relégués dans des hameaux dans des conditions indignes. Leur habitat était précaire, composé de tantes et de baraques en bois avec plusieurs familles. Il y avait une absence d’intimité, un manque d’hygiène et de soins. À cause de cet entre-soi, nous maîtrisions mal la langue française, un handicap de plus pour notre insertion."

Au pupitre, Valérie Michel-Moreaux est ensuite venue lire le texte de Geneviève Darrieussecq, la ministre déléguée auprès de la ministre des Armées : "Il y a 58 ans, les armes se sont tues. Les anciens supplétifs et leur famille ont dû affronter de nouvelles épreuves. Pour ceux restés au pays, ce fut bien souvent l’horreur des représailles. Pour les autres ce fut le déchirement, la fuite et l’exil."

Le protocole sanitaire empêchait la Ville de La Cavalerie d’accueillir du public en dehors des officiels.

Centre Presse Aveyron
Voir les commentaires
Réagir