Rodez : Bénéchou est dans la "transformation écologique"

Abonnés
  • Dans la "Réut Box" de Veolia.
    Dans la "Réut Box" de Veolia. Photos José A. Torrès
  • Bénéchou est dans la "transformation écologique"
    Bénéchou est dans la "transformation écologique"
Publié le

Sous l’impulsion de Rodez Agglomération, Veolia a mis en place un système de réutilisation de l’eau usée traitée dans sa station d’épuration de Bénéchou. Une démarche "verte" qui n’est qu’un début…

Aujourd’hui, Rodez Agglomération et l’État vont signer le contrat de transition écologique (CTE) destiné à accompagner les territoires dans leurs démarches environnementales. Si la technique de réutilisation des eaux usées traitées, la "Réut Box", présentée hier par Veolia, à la station d’épuration de Bénéchou, n’entre pas dans ce cadre-là (c’est dans le plan air énergie territorial), elle participe de la même philosophie : être prêt pour répondre aux changements climatiques. "Car l’eau est un marqueur à elle seule ", rappelle Frédéric Van Heems.

Le directeur général de Veolia Eau France était présent hier, à la station de Bénéchou (la plus grosse du département avec celle de Cantaranne) pour échanger avec Christian Teyssèdre sur les résultats pertinents de cette "Réut Box", avec une capacité de 18 000 m3 d’eau réutilisé dans le circuit interne.

Important pour l’attractivité économique aussi

"On peut dire que votre collectivité est précurseur en la matière", a lancé le patron de Veolia au président de l’agglomération, au terme d’une après-midi consacrée à la visite des installations. "C’est un bon contrat que l’on a avec vous. Depuis quarante ans, beaucoup de bonnes choses ont été faites, et on continue. Les Ruthénois également font des efforts. Quand nous sommes arrivées à la mairie, la consommation d’eau facturée était de 2, 6 millions de m3. Elle est de 1, 7 millions aujourd’hui", a expliqué Christian Teyssèdre. Appuyant sur le fait que la bonne gestion de la ressource en eau était également importante "pour la dynamique et l’attractivité du territoire". Et Veolia d’expliquer : lorsqu’on est en tension en eau, les premiers qui entrent en conflit d’usages, ce sont les industriels et les agriculteurs. " Or, cette réutilisation des eaux usées traitées peut servir à l’agriculture, à l’industrie… Amortir le besoin en ressource".

Il faut dire que la France est plutôt mauvaise élève. "L’Espagne, l’Italie sont à 10 ou 15 % de réutilisation. La France est à 0, 6 %…", fait remarquer Frédéric Van Heems.

Pour ce dernier, des études d’opinion montrent que "depuis 2019, la préoccupation majeure est l’environnement", si bien que "la France doit rapidement atteindre les 10 % au moins".

Une qualité de l’eau et de son traitement qui s’améliore

Rodez Agglomération peut donc se féliciter de ne pas avoir attendu d’être véritablement en tension pour agir. Tout comme elle peut se féliciter du travail effectué par Veolia.

Graphiques à l’appui, l’entreprise a ainsi démontré que la qualité de l’eau et de son traitement n’a cessé de s’améliorer au fil des ans malgré la densification du territoire. "Et l’on se dirige vers des périodes climatiques extrêmes de plus en plus longues. Cet été, pour la première fois, c’est le département tout entier qui a été classé en zone sécheresse. Cela explique pourquoi il faut agir" souffle la directrice départementale de Veolia, Anne-Sophie Idrac. "Plus que la transition écologique, il faut une transformation écologique" lance Frédéric Van Heems. Rodez y participe.

En chiffres

22 300 Nombre d’usagers domestiques et industriels utilisant le système d’assainissement collectif de Rodez

21 Le nombre de station d’épuration au sein de Rodez agglomération, dont celle de Cantaranne et Bénéchou, les plus importantes.

690 en kilomètres, les canalisations d’eau usée

6 Le nombre de bassin d’orage (avec également 70 déversoirs)

3 200 000 En m3, la quantité d’eaux usées collectés et traitées chaque année.

3 En millions d’euros, la somme investie en moyenne par Rodez Agglomération pour la modernisation des réseaux et des stations d’épuration.

Les bénéfices de la réutilisation

"Depuis le 3 août dernier, pour la préparation de produits chimiques (polymères), le nettoyage du site et le remplissage des cuves des camions hydrocureurs, la station de Bénéchou utilise de l’eau usée traitée, au lieu de l’eau potable comme cela se fait traditionnellement. Cela représente déjà 2 000 m3 d’eau potable économisée, d’ici la fin de l’année, il est estimé à 18 000 le nombre de m3 prélevé en moins sur la ressource", détaille Rodez agglomération.

Il faut savoir que l’eau rejetée dans l’Aveyron en sortie de station d’épuration n’est pas à un niveau de qualité suffisant pour être réutilisée directement, mais à une qualité satisfaisante pour l’écosystème dans lequel elle se retrouve. La "Réut Box" permet donc sa réutilisation. Actuellement, trois "Réut Box" sont en service en France.

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

601 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ T3 Une entrée avec placard, une cuisine, un séjo[...]

377 €

IL SE COMPOSE D'UN SEJOUR/SALON AVEC BALCON, D'UN COIN-CUISINE EQUIPE, D'UN[...]

549 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Appartement rénové en centr[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir