Rodez : la facture s’alourdit pour le nouveau stade Paul-Lignon

Abonnés
  • Quelques esquisses du nouveau Paul-Lignon réalisées par le cabinet d’architecture retenu, Olgga. La capacité de l’enceinte prévoit 7 800 places.
    Quelques esquisses du nouveau Paul-Lignon réalisées par le cabinet d’architecture retenu, Olgga. La capacité de l’enceinte prévoit 7 800 places. repro cpa
Publié le

Le projet du nouveau stade Paul-Lignon, devant voir le jour dans les prochaines années, s’élève désormais à près de 14M€, contre près de 9M€ initialement. Le maire l’a annoncé hier soir lors du conseil municipal, relançant ainsi pour l’opposition, le débat sur la nécessité d’un tel équipement.

Combien coûtera le nouveau stade Paul-Lignon, présenté comme l’un des projets phares de la mandature et devant voir le jour d’ici 2023 ? Plus cher que prévu ! Après une première estimation aux alentours de huit millions d’euros, Christian Teyssèdre a annoncé hier soir lors du conseil municipal que la facture s’élèverait certainement à près de 14 millions… 13 955 702,99 € exactement. Contraintes d’ordres sismiques, toit renforcé en raison des chutes de neige, multiplication d’équipements sanitaires, réalisation d’une chaufferie biomasse, augmentation de la puissance électrique pour la diffusion télévisée des rencontres sont autant d’arguments qui ont récemment garni l’enveloppe… Que la Ville ne sera, bien entendu, pas la seule à payer. Selon le prévisionnel présenté – tout reste encore à adopter –, la Région s’engagerait à hauteur de 3,4M€, le Département et l’Agglo à 1,7M€… Et, surtout, l’aide de l’État dans le cadre de l’action cœur de ville servirait à financer plus de 4M€ du projet.

"Cette dotation ne peut-elle pas servir à autre chose comme la lutte contre les logements vacants en centre-ville, le développement du commerce et de l’économie ? Doit-on tout mettre dans le stade ?", s’est interrogé Serge Julien, élu d’opposition.

"On ne peut pas faire l’impasse sur ce projet !"

"Je regrette comme tout le monde ce surcoût. Mais nous ne pouvons pas y échapper et peut-être que la facture s’élèvera encore… Souvenez-vous que le Musée Soulages devait coûter 10M€ au départ pour 21 M€ à la fin de sa construction. Mais aujourd’hui, on ne peut pas continuer à rafistoler Paul-Lignon comme on le fait depuis des dizaines d’années. Ce stade ne répond plus aux normes. On ne peut pas faire l’impasse sur ce projet !", a répondu Christian Teyssèdre, alors que l’opposition portée par Rodez Citoyen a demandé s’il ne serait finalement pas plus opportun de construire un nouveau stade, en périphérie de la ville… "écologiquement, ce n’est pas très responsable et surtout cela coûterait plus de 30M€ pour le coup ! ", a d’emblée répondu le maire, se prenant même à rêver d’une montée du Rodez Aveyron football en Ligue 1… "Les miracles existent et nous avons déjà vu des villes de la même strate évoluer à ce niveau. Et à ce moment-là, tous les Ruthénois seront heureux d’aller au nouveau stade Paul-Lignon, en cœur de ville", a-t-il souri avant que sa majorité ne vote, à l’exception d’un élu, favorablement ce nouveau plan de financement. Les élus de la droite se sont abstenus, quand ceux de Rodez Citoyen ont voté contre. "Ce projet est essentiel", a tenu à rappeler l’édile en conclusion, sentant bien que ce Paul-Lignon version moderne devrait agiter bien d’autres débats dans l’hémicycle…

Près de quatre heures de débat

Patrick Liégeois remplace Francis Castan. Après la démission surprise de Francis Castan, N.3 de la liste de Christian Teyssèdre (lire notre précédente édition), le conseil municipal et la majorité ont « intronisé » son remplaçant, Patrick Liégeois. Retraité et membre du PS, il était déjà élu lors du précédent mandat. Et si certains membres de l’opposition ont souhaité ouvrir le débat sur la démission de l’ancien directeur départemental du tourisme, Christian Teyssèdre y a coupé court : « Les disputes, ça arrive dans tous les groupes. S’il y a bien un domaine dans lequel il ne faut pas faire de leçons, c’est bien celui-ci ! »

Sarah Vidal démissionne également de l’Agglo… Après Francis Castan, la première adjointe de la Ville, Sarah Vidal, a également annoncé sa démission de l’Agglo, hier soir. Mais cette fois, aucun problème d’entente… mais seulement un problème « d’emploi du temps », a précisé celle qui est également conseillère départementale. Et qui avait déjà laissé sa place à l’intercommunalité lors du précédent mandat.

Une prime exceptionnelle pour les agents. Les agents de la Ville de Rodez sur le pont au plus fort de la crise sanitaire - du 17 mars au 11 mai -, se verront attribuer une prime exceptionnelle à hauteur de 28€ par jour de présence effective.

Pas de débat sur la 5G. L’opposition Rodez Citoyen avait déposé plusieurs motions au début du conseil municipal. L’une concernait l’actuel débat sur la 5G. Mais, comme l’a fait entendre Christian Teyssèdre : « Cela est d’un intérêt mondial et non local, la jurisprudence veut donc qu’on n’ouvre pas ce débat ici ».

La réduction du temps périscolaire revient sur la table. C’est un débat qui a animé la rentrée scolaire à Rodez. Et il est, comme attendu, revenu sur la table hier soir, par la voix de Matthieu Lebrun, leader du groupe Rodez Citoyen s’interrogeant sur la « politique d’économie du service public » de la part de la majorité. Christian Teyssèdre lui a alors longuement répondu, rappelant notamment qu’il n’avait « reçu que quatre mails de parents mécontents dont un anonyme sur 1400 élèves ! ». « Toutes nos décisions sont prises en raison de la crise sanitaire, on a fait des ajustements en étant toujours réactif. Qu’auriez-vous fait de mieux ? », a conclu le maire.
 

Mathieu Roualdés
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

355 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- Agreable T1bis secteur faub[...]

370 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D AGENCE- 2 Pièces secteur Faubourg E[...]

350 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Une entrée, un WC, une cuis[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir