Tennis : Marguerite Gimalac réélue à la présidence du comité départemental

  • Hier, à Vabre, le comité départemental a tenu son assemblée générale. 
    Hier, à Vabre, le comité départemental a tenu son assemblée générale.  A.B.
Publié le , mis à jour

Ce mercredi 30 septembre, le comité départemental a tenu son assemblée générale. A cette occasion, la présidente sortante Marguerite Gimalac a été réélue pour le prochain mandat.

C’était juste un secret de Polichinelle. C’est aujourd’hui officiel, Marguerite Gimalac continuera de présider le comité départemental de tennis de l’Aveyron. Ella a été réélue hier soir lors de l’assemblée générale. Une désignation qui n’a pas surpris la première intéressée. « Il n’y a pas beaucoup de monde qui se bouscule pour le poste. »
Pour cette nouvelle mandature de quatre ans, Marguerite Gimalac a légèrement modifié son équipe. « Ma liste, Aveyron 2021-2024 n’a pas beaucoup de changements. J’ai essayé d’intégrer des jeunes car j’avais une équipe où la moyenne d’âge était relativement haute, en sourit la présidente. Quand on entre dans un comité, il faut avoir du temps. Moi j’en ai car je suis à la retraite, mais pour les jeunes c’est compliqué. J’ai donc rajeuni ma liste tout en gardant des retraités car on en a toujours besoin. »

« Des projets à continuer »

Marguerite Gimalac se donne plusieurs objectifs pour cette nouvelle mandature. Et notamment donner « de la motivation aux personnes pour venir essayer le tennis. » Pour y arriver, de nombreux projets vont être poursuivis. A savoir le tennis-entreprise, le tennis dans les écoles, sport-santé… « On a des projets à continuer notamment envers les jeunes et les féminines. Il faut que l’on modernise la pratique du tennis. On n’a pas beaucoup de filles dans l’Aveyron qui font du tennis et c’est un vrai défaut ».

Perte de licenciés à cause de la Covid-19

La saison 2019-2020 « n’a pas été bonne » pour le tennis en Aveyron. Notamment à cause de la crise du Covid-19 et au confinement. « L’an dernier, on a eu une baisse du nombre des licencies. On est passé de 2960 à 2844. Mais cette différence de licenciés est due aux licences découvertes proposées aux enfants. On est passé de 352 à 128. Les prévisions étaient bonnes, mais le Covid-19 est passé par là », conclut Marguerite Gimalac.
Malgré une année 2020 qui « s’annonce difficile », le comité départemental de l’Aveyron est prêt à monter au filet pour faire rayonner la balle jaune dans le département.
 

A.B.
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

313 €

LOCATION APPARTEMENT RODEZ SANS FRAIS D'AGENCE- Duplex situé en coeur de vi[...]

252 €

Coquet studio mansardé avec poutres apparentes, refait à neuf avec kitchene[...]

320 €

APPARTEMENT SITUE AU REZ DE CHAUSSE, COMPOSE D'UNE PIECE PRINCIPALE AVEC CU[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir