Cancer du sein : les Aveyronnaises appelées à se faire dépister

Abonnés
  • Le Dr Laurence Michelutti (à gauche), aux côtés Marie-Claude Serres et de Marie Rouget.
    Le Dr Laurence Michelutti (à gauche), aux côtés Marie-Claude Serres et de Marie Rouget. repro cpa
Publié le

Tout au long du mois d’octobre, le comité départemental pour le dépistage des cancers en Aveyron organise plusieurs manifestations pour promouvoir le dépistage du cancer du sein. Chaque année, en France, près de 59 000 nouveaux cas sont détectés.

Comme chaque année, le comité départemental pour le dépistage des cancers en Aveyron organise le mois Octobre Rose. Une série de manifestations autour du dépistage du cancer du sein est proposée à destination d’un public très ciblé : les femmes de 50 à 74 ans.

"Il s’agit du premier cancer féminin, assure le Dr Laurence Michelutti, présidente du comité départemental. Et celui qui cause le plus nombre de décès. Cela explique notre forte mobilisation." En 2018 – les campagnes ont lieu tous les deux ans – près de 59 000 nouveaux cas ont été détectés et plus de 12 100 femmes en sont décédées, en France. "Le dépistage, comme la prévention primaire, la palpation, sont deux armes essentielles et complémentaires pour lutter contre la survenue de ce cancer", complète le Dr Michelutti.

Une campagne de prévention qui revêt d’autant plus d’importance qu’en Aveyron, seulement 47 % des femmes ciblées participent aux campagnes de dépistage, contre 50 % au niveau national.

Par ailleurs, durant le confinement lié à l’épidémie de la Covid-19, l’activité des centres de radiographie a été réduite et de nombreuses " femmes n’ont pas pu effectuer de mammographie. Tous les rendez-vous ont dû être reportés cet été. Cela peut avoir des répercussions qui ne seront mesurables que dans quelques années", déplore la présidente du comité départemental. Car détecté tôt, un cancer du sein peut se guérir dans 9 cas sur 10.

Prévention

Dès que les centres ont été rouverts, "nous avons relancé les femmes susceptibles de bénéficier d’une radiographie dès la rouverture des centres, même si cela a été assez poussif". En parallèle des missions de dépistage, le comité de sensibilisation pour le dépistage des cancers mène des opérations de prévention. "Cela va de pair avec le dépistage, précise Laurence Michelutti. Une bonne hygiène de vie, une alimentation saine, une attention aux produits que nous utilisons dans notre quotidien. Cela nous fait non seulement du bien pour nous mais aussi à notre environnement." Toujours dans cette optique de promouvoir ses actions, le comité de sensibilisation pour le dépistage des cancers en Aveyron s’est doté d’un site internet (www.preventiondepistagecancers12.fr/) qui répertorie les différents rendez-vous donnés par l’association, les bons conseils de nutrition, etc. "C’était une nécessité pour nous, confie le Dr Michelutti. à l’heure où il sera de plus en plus difficile d’organiser des événements extérieurs, nous devions trouver un moyen pour communiquer plus largement, de toucher de nouvelles personnes. C’était prévu depuis plusieurs mois mais l’épisode du confinement a accéléré les choses."

De l’intérêt du dépistage organisé

La population cible (les femmes de 50 à 74 ans) est invitée tous les deux ans par une lettre adressée par le Centre de coordination régionale des dépistages Occitanie.

Le choix du cabinet de radiologie est libre (ils sont tous agréés à faire du dépistage organisé).

Par principe de sécurité, deux radiologues lisent la mammographie, dont un radiologue expert. L’examen de dépistage comprend une mammographie, un examen clinique et si nécessaire, une échographie complémentaire.

Deux soirées autour des perturbateurs endocriniens

Gratuits et ouverts à tous, les deux spectacles proposés autour du thème des perturbateurs endocriniens auront lieu lundi 12 octobre, à 19 heures, au lycée Beauregard de Villefranche-de-Rouergue et mardi 13 octobre, à 19 heures, à la salle du Crea, Renée-Rieu. Cette comédie, d’Éric Domange, est interprétée par Alice Amanieu, Namo Ehah et Éric Domange. L’entrée est gratuite et ouverte à tous. Renseignements au 06 18 44 25 03.

Un atelier cuisine au Café Bras

Jeudi 15 octobre, de 16 heures à 19 heures, au Café Bras à Rodez, le chef Christophe Chaillou anime un atelier cuisine autour de "la cuisine saine et avec des produits de saisons", explique Laurence Michelutti.

Limité à dix personnes, les inscriptions à l’atelier se font au 06 18 44 25 03 (10 € par personne).

 

 

 

 

 

Philippe Henry
Voir les commentaires
Réagir