Grand Rodez : la Transition écologique va être contractualisée

  • Christian Teyssèdre et la préfète de l’Aveyron ont ouvert les travaux de ce CTE. 
    Christian Teyssèdre et la préfète de l’Aveyron ont ouvert les travaux de ce CTE.  repro cpa
Publié le

Mercredi matin, à la salle des fêtes, en présence d’acteurs associatifs et économiques, la préfète et le président de Rodez Agglomération ont ouvert les travaux sur le Contrat de Transition écologique. Le CTE.
 

Le CTE est au cœur de la stratégie de développement de Rodez agglomération ». Pour Christian Teyssèdre, le président de la collectivité, ce CTE s’inscrit dans la dynamique de l’agglomération. « Une dynamique et une envie d’aller loin qui existaient bien avant que j’arrive » lançait-il à la préfète Valérie Michel-Moreaux et à la quarantaine de personnes qui avaient pris place dans la salle des fêtes pour participer à l’ouverture des travaux.

Le contrat de transition écologique offre en quelque sorte la possibilité de concrétiser des projets à dimension écologique et moteur de l’économie, impliquant différents acteurs du territoire. Des projets qui ont pu naître dans le Plan climat air et énergie territorial (PCAET) et qui vont désormais bénéficier « d’un accélérateur », pour reprendre les termes de la préfète, via ce CTE.

Quatre axes de travaux ont été déterminés : la mobilité, les énergies renouvelables, la ville intelligente, la mutation économique.
Ainsi a-t-il été question de l’avenir de l’usine Bosch, des modes transports avec l’utilisation de l’énergie à hydrogène, d’une nouvelle façon de promouvoir le voyage, d’une réflexion flexion sur le tourisme durable, de l’activité agricole périurbaine, de la formation, etc.

« Rodez Agglomération a déjà bien travaillé en ce sens, je vous félicite d’ailleurs pour le travail accompli. Ce CTE repose sur une assise solide » a estimé la préfète. Tout en rappelant que ce CTE ne bénéficie pas sur de nouvelles dotations financières. « Mais s’appuie sur les ressources du territoire ».

Christian Teyssèdre s’est attaché à marteler, comme le fit ensuite Alain Rauna, vice président de la collectivité et pilote de ce CTE, « que ce CTE doit être un moteur de développement économique ». Et de souligner la situation géographique de Rodez, à égale distance de Montpellier, Toulouse et Clermont-Ferrand qui doit faire de Rodez agglomération « la petite capitale du nord de l’Occitanie. »

Après trois réunions, programmées d’ici à la fin de l’année, au cours desquelles seront dégagés les principaux projets accompagnés, le CTE de Rodez agglomération devrait être signé en début d’année prochaine. Et entrer dans une véritable phase opérationnelle. On verra alors se dessiner les contours de Rodez 2030…
 

Philippe Routhe
Voir les commentaires
L'immobilier à Rodez

270 €

APPARTEMENT COMPOSE D'UN COIN CUISINE EQUIPE AVEC PLACARD, D'UNE PIECE PRIN[...]

110000 €

A vendre proche du centre ville de Rodez, appartement de type 3 avec cave e[...]

634 €

Poche de LAYOULE et des transports en communs, venez découvrir cet appartem[...]

Toutes les annonces immobilières de Rodez
Réagir